Ouverture de la Foire internationale des services à Tripoli : Tunisie – Libye, un partenariat actif et exemplaire





Tripoli - TAP


 La 2ème édition de la foire internationale des services s'est ouverte avant-hier mardi, à Tripoli (Libye) et se poursuivra jusqu'à aujourd’hui avec la participation de 200 entreprises tunisiennes et libyennes du domaine.


Ces entreprises opèrent notamment, dans les secteurs bancaire et financier, de l'édition et de l'imprimerie, des technologies de l'information et de la communication, de l'ingénierie, des études et de conseil, de la santé, du tourisme, de la formation et de l'enseignement.


Deux ateliers de travail se tiennent les 5 et 6 décembre 2007, en marge de cette foire, organisée par la Chambre économique tuniso-libyenne et le Centre de promotion des exportations (CEPEX), en collaboration avec le Centre libyen de développement des exportations.


Le premier porte sur le thème du «partenariat dans le domaine de l'habitat, des équipements collectifs et de l'infrastructure» et le second sur «les mécanismes de financement des projets d'investissement mixtes entre les deux pays ».


Inaugurant la foire, Ridha Touiti, ministre du Commerce et de l'Artisanat, a affirmé que la deuxième édition de cette manifestation, constitue une occasion de faire connaître les activités de services et de développer l'action commune dans ce domaine.


Il a souligné la nécessité de tirer profit de l'essor économique enregistré dans les deux pays, en vue d'instaurer un partenariat actif capable de conquérir de nouveaux marchés, à l'instar des marchés africains.


Il a fait remarquer que la réunion semestrielle de la haute commission mixte tenue en novembre dernier a permis de mettre en place des programmes importants, destinés à renforcer les relations bilatérales, conformément à la volonté politique des dirigeants des deux pays.


De son côté, M. Ali El Aissaoui, secrétaire général du Comité populaire général de l'économie, du commerce et de l'investissement, a affirmé que la coopération tuniso-libyenne, qui constitue un modèle à suivre, est le fruit de contacts directs et permanents entre les deux pays.


Il a ajouté que la coopération connaît, actuellement, une nouvelle phase en ce qui concerne l'échange de services, permettant aux hommes d'affaires des deux pays d'instaurer les fondements d'un partenariat actif dans le domaine des services à même de conquérir de nouveaux marchés africains.


M. El Aissaoui a, également, annoncé l'entrée en vigueur à partir de janvier 2008, de l'accord relatif à reconnaissance mutuelle des certificats de conformité aux normes, ce qui ne manquera pas de contribuer à la promotion des échanges commerciaux et de la circulation des marchandises.


De même, le projet d'amélioration du poste frontalier de Ras Jedir devrait faciliter davantage les échanges bilatéraux dans divers domaines.


La Libye est le premier partenaire commercial aux plans maghrébin, arabe et africain de la Tunisie et le cinquième à l'échelle mondiale.

En 2006, le volume des échanges entre les deux pays a atteint 1800 millions de dinars contre 1273 millions de dinars en 2005 et 854 millions de dinars en 2002.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com