Economie d’énergie : Les femmes chefs d’entreprises cherchent à réduire leurs factures énergétiques





La Chambre Nationale des Femmes Chefs d’Entreprises (CNFCE) a organisé, hier à la Maison de l’Entreprise, un petit déjeuner débat autour du thème de l’économie d’énergie.


 


Tunis – Le Quotidien


La rencontre périodique de la CNFCE a représenté une réelle opportunité pour les femmes chefs d’entreprises membres de la chambre afin de débattre d’un thème très important pour l’entreprise et pour l’économie tunisienne en général.


Mme. Faouzia Slema, Présidente de la CNFCE, a précisé, à l’ouverture de cette rencontre, que le choix du thème de l’économie d’énergie a été favorisé par la conjoncture actuelle marquée par une flambée continue des prix du pétrole, ainsi que par les multiples efforts déployés par l’Etat afin de faire face à cette situation.


Le petit déjeuner de la CNFCE a été animé par M. Mohamed Akrout, directeur général de l’énergie au sein du ministère de tutelle, qui a souligné au cours de son intervention que cette flambée des prix du pétrole pèse lourd sur le budget de l’Etat et sur l’économie nationale, compte tenu de son impact sur la facture énergétique du pays.


M. Akrout a expliqué que la stratégie mise en place pour faire face à cette situation repose sur deux principaux axes, notamment le développement des efforts  d’exploration aussi bien sur le plan local qu’en dehors des frontières, ainsi que la maîtrise de la consommation nationale d’énergie.


Et de noter que la conjoncture actuelle oblige le pays à maîtriser de plus en plus la consommation nationale afin d’éviter des conséquences plus graves sur la croissance de l’économie tunisienne.


Le directeur général de l’énergie a mentionné que la consommation des ménages représente aujourd’hui plus de 17% de la consommation nationale d’énergie en général.


Tout en affirmant que les efforts déployés jusque là ont permis de réaliser des résultats importants dans le domaine, M. Akrout a indiqué que la stratégie tunisienne ne vise pas la réduction de la consommation, vu le développement continu du niveau de vie des ménages tunisiens, mais elle se fixe comme objectif de stabiliser cette consommation.


Il a ajouté que cette stratégie incite, également, au recours aux énergies renouvelables, notamment celles solaire et éolienne, qui demeurent une des solutions efficaces pour alléger la facture énergétique du pays.


Dans ce cadre, M. Akrout a précisé que les résultats très positifs de la centrale éolienne de Sidi Daoud (Haouaria) ont favorisé le lancement de nouveaux projets de centrales éoliennes dans différentes régions du pays. Il a affirmé, à ce propos, que la Société Tunisienne d’Electricité et du Gaz (STEG) se penche actuellement sur la réalisation de trois nouvelles centrales dans la région de Bizerte.


Le débat a connu, par la suite, la participation de plusieurs femmes chefs d’entreprises qui ont évoqué plusieurs questions en rapport avec l’impact de flambée des prix sur l’évolution de l’entreprise tunisienne, ainsi les outils mis en place pour aider cette entreprise à alléger sa facture énergétique.


 

Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com