E.S.T. : les confidences de Kanzari





L’heure des choix


L’Espérance d’aujourd’hui se trouve à la croisée des chemins. Un nouvel entraîneur, Zouaoui, est attendu, Kanzari assure l’intérim et un grand nombre de joueurs étrangers subit les test d’usage aux Parc B.


 


Il s’agit d’abord de ne pas se tromper d’objectif. L’équipe fanion est en pleine gestation. Plusieurs jeunes éléments ont été lancés dans le bain des seniors tels que Youssefi, S. Derbali, Darragi, Chammam et Bouazzi et qui ont besoin de jouer pour gagner en maturité et en compétitivité.


Pour les encadrer et faciliter leur adaptation, l’équipe compte aujourd’hui sur Chaâbani, Hammi, Zaïem et Kasraoui, mais aussi sur Khaled Badra qui est rentré au bercail et qui sera qualifié dès le prochain match officiel.


Bien sûr l’effectif actuel a besoin de renforts, entendez des étrangers qui donnent le plus escompté d’entrée.


Jusqu’à présent, le latéral droit congolais Janvier Besala est recruté officiellement et pourrait résoudre une partie des problèmes défensifs. Reste l’entrejeu et l’attaque. Avant-hier matin, le Parc B a vu l'arrivée de quatre novuveaux éléments susceptibles de faire l’affaire. Il s’agit de Emeka Onuoha (Nigeria), Seïdo  Sissoko (Sénégal), Emanuel Umoh  (Côte d’Ivoire) et Stephen Owusu (Ghana). Ils sont tous les quatre de bon niveau notamment Umoh, l’Ivoirien qui  est présenté comme une valeur  sûre. Et comme le Mercato d’hiver n’est pas encore ouvert, les responsables sang et or auront tout le temps nécessaire pour effectuer les bons choix et aborder les deux prochains matches qui précèdent la trêve avec une équipe beaucoup plus forte.


 


Deux Brésiliens attendus


Ne cherchant pas à faire les choses à moitié, l’actuel Bureau directeur attend aussi l’arrivée de deux avants brésiliens précédés d’une bonne réputation. Les CD envoyés la semaine écoulée par leurs agents ont laissé les meilleures impressions auprès des Sang et Or mais ces derniers attendent leur arrivée effective au Parc B à la fin de cette semaine pour vérifier de près leurs capacités physiques et techniques.


Au niveau des joueurs tunisiens et à l’approche de la date du Mercato, les spéculations vont bon train comme partout. A l’Espérance, le départ annoncé de Lachkhem a été démenti. Ce joueur qui n’a presque rien apporté au club depuis son recrutement est revenu à de meilleurs sentiments, a présenté ses excuses et semble décidé à rattraper le temps perdu. On verra bien. Quant aux Kasdaoui, Walid Yaken... etc leur sort ne sera fixé qu’avec l’arrivée de Youssef Zouaoui.


 


J.B.


__________________________


 


Maher Kanzari : «En trois mois à l’E.S.T. j’ai appris plus qu’en quatre ans avec l’E.N. cadette»


 


Humble mais ambitieux, l’actuel entraîneur-intérimaire de l’EST, Maher Kanzari nous entretient ci-après du présent de son équipe et de cette expérience qu’il n’attendait pas de sitôt.


 


La victoire de l’EST à Hammam-Lif est-elle due, selon vous, au désir de rachat ou à l’application des joueurs ?


J’estime que plusieurs facteurs ont contribué à ce succès : à savoir la rage de vaincre, la forme, la réussite mais surtout l’état d’esprit avec lequel les joueurs ont abordé le match. Cela dit, la victoire ne doit pas cacher certaines insuffisances qui persistent encore.


 


Justement, qu’est-ce qui manque encore à l’équipe pour qu’elle atteigne sa vitesse de croisière ?


Il reste beaucoup de travail à faire et ce sur tous les plans. En football, le labeur est quotidien et tout acquis mérite d’être consolidé sinon il s’effrite. La vérité d’aujourd’hui n’est pas toujours celle de demain.


 


Pensez-vous que les fréquents changements d’entraîneurs et de joueurs soient à l’origine de l’irrégularité de l’équipe ?


J’en suis même convaincu. L’EST est à son cinquième entraîneur et c’est normal que les résultats ne soient pas à la mesure des attentes. Il faudra donc donner le temps au temps. Il y aura certainement d’autres victoires convaincantes mais peut être aussi d’autres désillusions. Rome ne s’est pas faite en un jour, comme le dit l’adage.


 


Les renforts attendus feront-ils l’affaire ?


Pour l’heure, seuls Badra et Janvier Besala sont recrutés officiellement. Ils devraient apporter plus de stabilité à la défense. Reste à trouver d’autres renforts pour le milieu et l’attaque.


 


Qu’attend de vous à l’heure actuelle, le Bureau directeur ?


On m’a demandé d’engranger le maximum de points et de corriger certaines lacunes en attendant l’arrivée de Youssef Zouaoui.



Serez-vous encore là, à l’arrivée de Youssef Zouaoui le 24 décembre courant ?


Oui, je reste à l’Espérance. L’accord a été conclu et je travaillerai en parfaite harmonie avec si Youssef.


 


Il y a quelques mois, alors que vous étiez à la tête de la sélection cadette, certains vous ont annoncé comme l’entraîneur de l’EST en 2009. Mais voilà que les événements ont fait que vous êtes le seul maître à bord en cette période. Comment vivez-vous cette expérience ?


Je dois avouer que je vis une expérience exaltante qui est venue assez tôt pour moi. Ce que j’ai appris à l’Espérance en trois mois, je ne l’ai pas connu en quatre ans avec la sélection. J’ai énormément appris au contact de Cabral et j’apprendrai aussi aux côtés de Zouaoui. Je ne suis qu’au tout début de ma carrière d’entraîneur et cet intérim est très important pour moi. Etre premier responsable technique de l’Espérance, même intérimaire, me procure responsabilité et honneur. Je suis de nature ambitieux et il viendra le jour où je serai l’entraîneur de l’EST à part entière que ce soit en 2009 ou plus tard.


 


Propos recueillis par


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com