Jazz : Ça va swinguer… !





Une soirée bien rythmée est au programme de Dar Sébastien. Au menu une balade jazzy avec le pianiste Mohamed Ali Kammoun accompagné du luthiste Mohamed Fadhel Boubaker. 


Pianiste, compositeur et enseignant à l’Institut Supérieur de Musique de Tunis (ISMT), spécialisé en harmonie moderne et musiques du 20ème siècle, Mohamed Ali Kammoun a beaucoup travaillé sur les enjeux esthétiques du métissage et le développement du jazz en Tunisie. Cette filière d’études semble charmer ce musicien qui a publié plusieurs recherches traitant de la parenté entre le jazz et la musique tunisienne.


Dans cet esprit, ce musicien a conçu une nouvelle création intitulée «Du jazz au Hi- jazz…tendances imparfaites» où la musique arabe portera des couleurs jazzy aussi bien des empreintes des musiques du monde. «Au de-là des convenances et des clichés, il existera toujours un moyen de rendre une approche artistique particulière et individuée…Le métissage culturel en est un moyen précieux. Le spectacle sera le portrait d’une fusion entre deux langages apparaissant antinomiques mais demeurant par leur aspect oral et spontané parfaitement approchables : d’une part le jazz et d’autre part la musique du maqâm. L’imperfection, à laquelle fait allusion l’intitulé du spectacle, symbolise la prise de conscience de l’authenticité des traditions musicales en présence», souligne l’artiste Mohamed Ali Kammoun sur la note de présentation de son spectacle qui marquera la programmation d’hiver du Centre Culturel International de Hammamet, lors de ce premier rendez-vous qui vise à mettre en place une stratégie d’accompagnement et de visibilité pour des jeunes artistes.


Pour cette soirée qui démarrera demain à 18h00, le pianiste Mohamed Ali Kammoun offrira aux mélomanes les fruits des longues recherches musicales sur le métissage culturel. Il sera accompagné du talentueux luthiste Mohamed Fadhel Boubaker. Une belle expérience qui semble enrichir le parcours de ce virtuose de Oud et l’impressionné jusqu'à la moelle. «Je me sens qu’ensemble nous mobilisons tout notre savoir et savoir faire, les conseils des maîtres, et nos propres aspirations pour dire notre musique, à notre manière, et par conséquent signer un pas dans cette aventure qui durera au moins une vie», témoigne ce jeune luthiste.


Pour cette soirée hammamétoise, le duo Kammoun (piano) et Boubaker (Oud) offrira au public de Dar Sébastien des œuvres signées par notre pianiste ainsi que des adaptations des compositions de jazz contemporain. Une soirée placée sous le signe de l’échange entre les musiques des mondes aussi bien entre deux instruments différents est à découvrir demain sur la scène de Dar Sébastien.


 

Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com