Darfour : Washington met en garde le Soudan





Le Quotidien-Agences


L'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, Zalmay Khalilzad, a averti  le Soudan qu'il pourrait s'exposer à de nouvelles sanctions à l'ONU s'il continuait à mettre des obstacles au déploiement d'une force ONU-Union africaine (UA) au Darfour.


"Il y a une tendance de la part du gouvernement soudanais à traîner des pieds quand il s'agit de mettre en oeuvre des accords", a-t-il déclaré à la presse, à l'issue de consultations au Conseil de sécurité sur le déploiement de cette force de quelque 26.000 hommes, la Minuad, qui subit des retards.


Selon Khalilzad, si Khartoum ne donne pas rapidement son accord à l'inclusion dans la Minuad d'unités spécialisées offertes par la Thaïlande, le Népal et les pays nordiques, le Conseil de sécurité devra prendre une décision.


"L'éventail des options ou des outils disponibles inclut l'imposition de sanctions supplémentaires," a-t-il averti.


En octobre, Washington avait déjà menacé de pousser à l'adoption de nouvelles sanctions de l'ONU contre Khartoum, parmi lesquelles l'allongement de la liste des Soudanais frappés d'un gel de leurs avoirs et d'une interdiction de voyager à l'étranger pour leur implication dans des atrocités au Darfour.

Les sanctions envisagées incluaient également l'extension à l'ensemble du Soudan l'embargo sur les armes imposé au Darfour et l'imposition d'une zone d'interdiction de vol au dessus de cette province.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com