PPP





Quand le Président Ben Ali a décidé la création du Conseil supérieur de l’économie numérique, il voulait mettre en forme un cadre privilégié de concertation et de coordination entre toutes les parties concernées par le développement du dynamisme du secteur «immatériel» en Tunisie.


Inspirée de sa vision, une loi d’orientation de l’économie numérique a vu le jour pour l’instauration de relations de partenariat entre les secteurs public et privé, pour donner une haute compétitivité au secteur et pour favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’entreprises capables de fournir des prestations et des produits à haute valeur ajoutée.


Grâce au brio qui est devenu le sien après les vingt dernières années, l’économie numérique génère aujourd’hui 10% de notre PIB et nous comptons sur la dynamique du partenariat Public/Privé (PPP) pour que cette contribution monte vers les 13,5% à l’horizon 2011.


Un partenariat qui vise l’encouragement tous azimuts de la production des applications et des contenus immatériels dans la perspective de leur diffusion et leur exportation à la plus grande échelle possible. Mais ce n’est pas seulement cette mission économique qui  repose sur les épaules des deux partenaires. Une autre, plus fondamentale, plus orientée au long terme, consiste à la promotion de la culture numérique en Tunisie.


Nous sommes d’ailleurs convaincus que la symbiose de moyens et d’action entre le secteur public et le secteur privé est capable de parvenir à des résultats d’une grande richesse en matière du culture numérique.


Le Public, avec son prestige et son assise politique, et le Privé, avec son dynamisme et sa connexion permanente au marché, créeront ainsi une plate-forme capable d’agir à tous les niveaux et d’influer sur les choses.


Le Chef de l’Etat en a toujours été convaincu et ses politiques des vingt dernières années ont aujourd’hui pour résultat la contribution du secteur privé (en général) aux investissements nationaux à près de 60%. Cela démontre que le partenariat Public/Privé a pour lui une réelle signification et quand nous savons que le Conseil supérieur de l’économie numérique est une émanation de sa vision, nous pouvons être certains que la Tunisie jouera ici aussi, à fond, la carte du PPP.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com