E.S.S. – Urawa : Encore un effort…





* Mondial des clubs (Match de classement) - Stade de Yokohama (8h00) - Direct TV Art Sport 3


 


Terminer troisième du Mondial des clubs 2007. Tel sera l’objectif de l’Etoile nonobstant l’adversaire japonais qui aura comme alliés de valeur ses bruyants supporters.


 


L’Etoile termine son épopée mondiale par un match qui l’oppose ce matin à Yokohama aux Japonais d’Urawa Red Diamonds. Après avoir fait forte impression en battant aux quarts de finale les Mexicains de Pachuca (1 - 0) et quitté la course au titre par le score le plus étriqué qu’il soit (0 - 1) face aux redoutables Argentins de Boca Juniors, les Etoilés visent désormais le podium pour terminer à la troisième place de ce mondial des clubs. Un rang qui doit conférer à l’équipe tunisienne une bien autre envergure la situant dans le gotha mondial. Et ce n’est nullement un hasard que les Etoilés obtiennent une telle performance. Une stratégie bien claire et des objectifs assignés de manière objective allant de pair avec les moyens humains et techniques sont, en effet, les moyens de cette Etoile qui l’ont conduit dans le giron des meilleures au monde. Maintenant, il s’agit d’entretenir cette flamme en battant les Nippons d’Urawa pour que l’objectif soit atteint.


 


Avec moins d’atouts certes...


L’Etoile se présente à cette ultime rencontre sans ses deux animateurs de l’attaque Mauree Ola Ogunbiyi, blessé à l’œil droit au cours du match (6ème minute) livré à Boca Juniors doit déclarer forfait face à Urawa. Il en est du même pour Afouane Gharbi qui a écopé un deuxième carton jaune suspensif lors du même match. Et, comme l’effectif de l’Etoile est assurément riche, on ne panique pas du côté du staff technique. Les solutions existent et elles sont des plu valables. On recourera aux services de Majdi Traoui pour suppléer Ogunbiyi et à ceux de Gelson pour relever Gharbi. Les deux Etoilés, surtout Gelson, auront à prouver encore une fois qu’ils savent s’acquitter de la tâche convenablement. Certes, il s’agit là des aléas du foot, mais en club nanti de ressources humaines, l’Etoile ne s’en ressent pas forcément. Hormis ces deux forfaits, Bertrand Marchand pourra compter sur les éléments habituels de sa formation, chose qui le rassure sûrement. De même que la forme des joueurs est également rassurante à l’image des deux intraitables joueurs de l’axe. Seïf Ghezal et Radhouane Felhi, des deux latéraux Saber Frej et Mehdi Meriah.


Il en est de même pour Mohamed Ali Nafkha et Moussa Narry,  très utiles à l’entrejeu. Il faudra également espérer voir Chermiti mieux servi en bonnes balles en profondeur et Ben Dhifallah, autant combatif que d’habitude pour faire souffrir les Nippons chez eux, même s’ils seront soutenus par près de 70.000 spectateurs. Les Etoilés sont donc appelés à fournir un dernier effort pour terminer ce mondial sur le podium et conférer à leur équipe le rang d’une «Etoile du ... Monde».


 


Mounir EL GAIED

Le onze étoilé


 


Mathlouthi


Frej


Meriah


Felhi


Ghezal


Narry


Nafkha


Traoui


Ben Nasr


Chermiti


Gelson


_________________________


 


Du côté étoilé :


Marchand dans l’embarras


 


Pour l’Etoile, la fabuleuse aventure japonaise au Mondial des clubs prend fin aujourd’hui avec un match encore plus difficile. Car l’enjeu sera de taille avec une place sur le podium, aux côtés de  Milan et de Boca Juniors.


 


Les Etoilés savent à quoi s’en tenir aujourd’hui. Après deux bons matches disputés, ils ne se sentent plus dépaysés dans une compétition faite pour les plus grands. En plus, il n’y aura plus rien à craindre car l’équipe a su donner une belle image du football tunisien et africain. Toutefois, la pression sera toujours-là quand on joue pour une historique troisième place et quand on sait que cet objectif est logiquement à la portée. Face aux Japonais d'Urawa ambitieux, accrocheurs mais sans grand génie, l’Etoile partira à chances égales avec son adversaire qui évolue à domicile dans un stade à l’ambiance particulière. Pour les Tunisiens, un dernier effort est plus que nécessaire pour conclure convenablement leur mission.


 


Marchand dans l’embarras


Quel dispositif tactique adoptera Bertrand Marchand face à Urawa? Cette fois-ci, le décor et l'enjeu ne seront plus les mêmes. Le Champion d’Asie est appliqué et ambitieux, mais il ne constitue guère un foudre de guerre.


Le coach étoilé, assez prudent, lors des deux premiers matches, va-t-il, cette fois-ci, adhérer à un schéma tactique plus offensif? A notre avis, il va sûrement jouer avec deux attaquants, mais la prudence sera toujours de mise. L’équilibre est primordial et l’Etoile ne sera pas tenue de prendre d’énormes risques. La tactique appropriée pour ce match sera-t-elle un casse-tête pour Marchand? Avec l’effectif dont il dispose, le coach étoilé peut élaborer plusieurs schémas de jeu en prenant en considération ses meilleurs atouts. En attaque, il va pouvoir compter sur la présence de Gelson Silva qui retrouve progressivement la forme et qui a envie de montrer à tout le monde ce dont il est capable. Nous ne nous attendons pas à de grands changements dans la formation rentrante, mais c’est l’équilibre qui compte pour mieux négocier ce match.


D’autre part, la motivation ne manquera pas, comme le souligne Marchand lui-même: «Tous mes joueurs sont super-motivés pour aller sur le podium. Mentalement, ils sont prêts pour toutes les batailles et ils y croient fermement. Il leur fait juste une meilleure application sur le terrain et plus de force et d’agressivité en attaque. Nous avons beaucoup appris depuis le début du tournoi et nous tenons, tous, à le terminer en beauté».


Comme on le constate, le moral est au beau fixe et il y a mille raisons d’être optimiste avant cette décisive confrontation avec les Japonais.


 


Kamel ZAÏEM


_________________________


 


Du côté japonais :


Nagaï, la star...


 


A son arrivée aux commandes en début de saison, Holger Osieck s’est vu confier pour mission de remporter un nouveau titre de champion du Japon, mais aussi et surtout de conduire Urawa à la qualification pour la Coupe du monde des clubs.


 


En marquant face aux Iraniens de Sepahan en quarts de finale, Vuichiro Nagaï, l’attaquant d’Urawa est devenu le premier joueur nippon à trouver le chemin des filets en Coupe du monde des clubs.


Il n’en est pas à son coup d’essai. Agé de 28 ans, il a reçu cette année le trophée de Meilleur joueur de la Ligue, récompense à laquelle il a largement fait honneur contre Sepahan, en étant à l’origine de la troisième réalisation de son équipe, à la 70ème (but contre son camp d’Aghily).


En battant les vice-champions d’Asie, Urawa a déjà atteint son objectif en disputant la demi-finale contre Milan. Mais face aux champions d’Europe, les limites des coéquipiers de Nagaï se sont révélés bien nettes. Devant Pirlo, Gattuso, Inzaghi et Kaka, les japonais ont nettement subi le jeu. Repliés tout au long du match dans leur zone, ils ont cherché à limiter les dégâts inquiétant à de rares occasions Dida.


Les Rossoneri sans forcer l’emportaient 1 à 0 pour se qualifier en finale où ils rencontreront les Argentins de Boca Juniors.


L’Etoile qui a bien suivi le parcours de son adversaire japonais a une bonne chance de décrocher la troisième place. Les deux équipes qui ont perdu leur demi-finale par la plus petite des marges promettent d’offrir un match spectaculaire porté sur l’offensive.


Voici par ailleurs, les 23 joueurs composant Urawa avec les numéros des maillots


1) Norihiro Yamagishi (JPN)


2) Keisuke Isuboi (JPN)


3) Hajime Hosogai (JPN)


4) Marcus Tulio Tanaka (JPN)


5) Mené (BRA)


6) Nobuhisa Yamada (JPN)


8) Shinji Ono (JPN)


9) Yuichiro Nagaï (JPN)


11) Tatsuya Tanaka (JPN)


12) Shunsuke Tsutsumi (JPN)


13) Keita Suzuki (JPN)


14) Tadaaki Hirakawa (JPN)


16) Takahito Soma (JPN)


17) Makoto Hasebe (JPN)


18) Junki Koike (JPN)


19) Hideki Uchidate (JPN)


20) Satoshi Horinouchi (JPN)


21) Washington (BRA)


22) Yuki Abé (JPN)


23) Ryota Tsuzuki (JPN)


27) Yoshiya Nishizawa (JPN)


28) Nobuhiro Kato (JPN)


30) Masayuki Okano (JPN)


_________________________


Amine Chermiti :


«Confiants et sereins»


 


On compte beaucoup sur vous pour voir l’Etoile marquer des buts. Pensez-vous pouvoir être à la hauteur de cette attente ?


L’Etoile compte sur tous ses joueurs pour bien se comporter sur le  terrain. Personnellement, je suis là pour servir l’équipe et lui être utile. Je fais de mon mieux, en appliquant les consignes du coach, pour aider mes coéquipiers qui, eux aussi,ont un rôle important à jouer. Je sais bien que les supporters comptent sur moi, comme c’est le cas par ailleurs, pour Ghezal, Frej, Mathlouthi ou Nafkha et les autres. D’autre part, marquer des buts est mon principal objectif, étant attaquant, mais dans un sport collectif tel le football, tout le monde est impliqué dans cette tâche. J’espère bien, toutefois, caresser les filets à l’occasion du match d’aujourd’hui et contribuer à une victoire qui nous offrira une place sur le podium.


 


On a beaucoup parlé d’offres importantes de certains clubs européens pour vous recruter. Qu’en est-il actuellement ?


Pour le moment, je suis engagé dans une haute compétition et toute mon attention est axée sur ce dernier match contre Urawa. Je sais bien que quelques clubs s’intéressent à moi. J’en ai déjà parlé avec mon président et mon agent et nous verrons plus clair à la fin de ce tournoi.,


Ce qui n’importe le plus, c’est de disputer un bon tournoi et de confirmer mes progrès. Le reste, on aura du temps pour en décider. Pour le moment, je peux vous affirmer que je n’ai rien fait d’officiel et que je ne sais même pas si je vais rester à l’ESS jusqu’à la fin de la saison. Ceci dépendra de plusieurs facteurs. Nous verrons bien plus tard.


 


Et ce match contre Urawa, comment allez-vous l’aborder?

Ce sera, comme toujours, un match difficile à négocier. L’enjeu est de taille pour les deux équipes et nous partirons à chances égales. Nous avons les moyens pour imposer notre jeu et nous octroyer une victoire synonyme de troisième place, ce qui constitue une très belle performance. Ce sera dur, mais je demeure confiant.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com