Bouclier antimissile US : L’escalade continue





* Moscou annonce avoir effectué un tir d'essai d'un missile intercontinental depuis la mer de Barents


 


Le Quotidien-Agences


Les éléments du bouclier antimissile américain prévus en Pologne et en République tchèque pourraient devenir la cible des missiles stratégiques intercontinentaux russes, a déclaré hier le commandant en chef des forces stratégiques russes cité par l'agence Interfax.


"Nous sommes obligés de prendre les mesures nécessaires pour ne permettre sous aucun prétexte de déprécier le potentiel russe de dissuasion nucléaire", a déclaré le général Nikolaï Solovtsov.


"Et je n'exclus pas qu'en cas de tentative de ce genre, les équipements du bouclier antimissile soient choisis comme cibles de nos missiles intercontinentaux stratégiques, sur décision des plus hautes autorités politiques et militaires du pays", a-t-il ajouté, selon Interfax.


Cette mise en garde intervient au moment où un sous-marin russe procédait avec succès à un tir d'essai d'un missile balistique intercontinental Sineva depuis la mer de Barents vers l'Extrême Orient russe.


Le missile Sineva a été lancé "en direction de la zone d'essai de Koura au Kamtchatka", a déclaré le porte-parole de la marine russe, Igor Dygalo.


"La tête du missile a atteint le terrain d'essai dans les délais prévus", a-t-il ajouté.


La télévision russe a montré des images du missile sortant des eaux de la mer de Barents, juste après son lancement.


Le RSM-54 (Skiff SS-N-23 selon la classification de l'OTAN), a une portée de 8.900 kilomètres. Il a été mis en service par l'armée russe en juillet 2007.

Il peut emporter quatre ogives nucléaires, selon l'agence Interfax.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com