Le Kef : Vingt ans de prison pour les deux dealers





Tunis - Le Quotidien


Le tribunal de première instance du Kef a condamné deux trafiquants de drogue à vingt ans de prison chacun. Les deux accusés faisaient partie d’un réseau international basé en France.


Les faits de cette affaire remontent au mois de mars. A cette époque, les agents de la brigade des stupéfiants étaient déjà aux trousses d’une bande de malfaiteurs qui s’apprêtait à mener une opération de grande envergure visant à introduire une importante quantité de drogue en France à partir de l’Algérie, et ce, en traversant le sol tunisien.


En effet, dès son arrivée en Tunisie, l’un de nos concitoyens résident en France, connu pour ses rapports  avec le milieu de la drogue, a été mis sous surveillance. Le suspect n’a pas tardé à attirer l’attention des auxiliaires de la justice, surtout à cause de ses fréquents déplacements entre Tunis et le Nord-Ouest.


C’est ainsi qu’au mois de mars dernier, il s’est rendu à la ville frontalière de Kalâat Senane (Gouvernorat du Kef). Le suspect, âgé de trente quatre ans, était accompagné d’un jeune homme âgé de vingt-deux ans. Ils circulaient à bord d’une voiture immatriculée en France.


Après un bref séjour à Kalâat Senane, les deux suspects se sont dirigés vers la ville de Tajerouine.


Pour des raisons inconnues, la voiture a été chargée à bord d’un camion remorqeur. Le convoie a pris, ensuite, la route de Tunis.


Arrivant au niveau de la ville du Krib (gouvernorat de Siliana), le camion fut intercepté par les agents de la garde nationale qui ont déjà dressé un barrage pour contrôler le véhicule en question.


Fouillée, il s’est avéré que la voiture immatriculée en France était  bourrée de haschich. Deux cents kilogrammes de cannabis ont été dissimulés dans différents endroits du véhicule.


Arrêtés, les trois  suspects, dont le camionneur, ont été embarqués au poste. Interrogé, le principal protagoniste dans cette affaire a déclaré avoir préparé cette opération en France. Arrivant en Tunisie, il a recruté son complice avant de prendre contact avec des fournisseurs algériens qui leur ont remis la drogue.


Les deux principaux suspects ont reconnu que le transporteur n’était pas au courant de cette opération. D’ailleurs, il a été acquitté par le tribunal.


Inculpés de constitution d’une bande de malfaiteurs et de trafic de drogue, les deux dealers ont écopé de vingt ans de prison ferme chacun.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com