Affaire des escrocs des Assurances de Nabeul : Les avocats de la défense présentent des demandes de mise en liberté conditionnelle





Les avocats de la défense dans la fameuse affaire


des escrocs des Assurances qui porte sur plusieurs centaines de milliers de dinars ont présenté, lors de la dernière audience tenue lundi dernier au tribunal de première instance de Nabeul, des demandes de mise en liberté conditionnelle au profit des 34 accusés.


 


Tunis - Le Quotidien


Me Bechir Essid, le bâtonnier qui représente les trois avocats inculpés dans cette affaire ainsi que les avocats du reste des accusés ont avancé des raisons humanitaires afin que leurs clients puissent célébrer la fête de l’Aïd avec les leurs.


Une demande rejetée par la cour vu la gravité de l’affaire.


Il est à rappeler que saisies par une grande société d’assurances de la place, les autorités ont ouvert une enquête ayant abouti à l’arrestation en 2006 de 34 personnes dont des avocats, des médecins, des fonctionnaires et des pseudo-victimes d’accidents de la circulation qui après plusieurs semaines d’investigations et d’interrogatoires, ont été inculpées d’avoir mis en place un réseau pour mener une vaste opération d’escroquerie à l’encontre d’une société d’assurances.


Le préjudice est estimé à plusieurs centaines de milliers de dinars.


Les membres de ce réseau avaient chacun un rôle bien déterminé à jouer. En effet, quatre d’entre-eux étaient chargés de simuler des accidents de la circulation.


Les victimes sont ensuite prises en charge par des médecins qui leur délivrent des certificats médicaux faisant état de dommages corporels dus à ces accidents. Finalement, les avocats interviennent auprès de la société d’assurances pour régler ces affaires à l’amiable et obtenir ainsi des dédommagements au profit des pseudo-victimes.


Le fait que les accidents en question se sont produits dans une même ville, que les victimes examinées par les mêmes médecins et qu’elles soient défendues par les mêmes avocats, avaient éveillé les soupçons des responsables de la société d’assurances.


Des soupçons fondés, puisque l’enquête ouverte par les autorités judiciaires de Nabeul avait révélé au grand jour cette grande affaire d’escroquerie.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com