M. Taoufik Baccar, gouverneur de la BCT : « La démarche progressive de la convertibilité totale du dinar est réussie »





Le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) a mis l’accent, au cours d’une conférence de presse tenue hier au siège de la banque, sur les différentes dispositions de la nouvelle loi de change, ainsi que sur le processus de la convertibilité totale du dinar.


 


Tunis – Le Quotidien


M. Taoufik Baccar, gouverneur de la BCT, a précisé à cette occasion que la loi de change vient renforcer les acquis et les différentes étapes réalisées depuis quelques années afin de favoriser la convertibilité totale du dinar tunisien.


Il a expliqué, dans ce même contexte, que la Tunisie a opté pour une démarche de libéralisation monétaire progressive, avec l’adoption depuis 2004 de plusieurs mesures soutenant ce processus.


M. Baccar a souligné que les différentes mesures prises ont favorisé le renforcement de la compétitivité de l’économie tunisienne à travers un système permettant une croissance continue à un taux considérable, ainsi que l’attraction de davantage d’investissements directs étrangers, et la préservation des équilibres monétaires du pays à moyen et long terme.


Et d’ajouter que le processus de libéralisation a permis de maîtriser le déficit budgétaire à un taux acceptable avoisinant 3% ces dernières années, et de maîtriser également l’endettement extérieur du pays avec une baisse de près de deux points durant les deux dernières années.


Le gouverneur de la BCT a mis l’accent, par ailleurs, sur les récentes mesures décidées en novembre 2007, et qui s’inscrivent dans le cadre de l’approfondissement de la libéralisation monétaire, à travers le renforcement du marché de change et de l’intégration du secteur bancaire tunisien au niveau du marché financier international.


Il a noté dans ce cadre que ces mesures préparent les prochaines phases de la convertibilité totale du dinar, en apportant plus d’assouplissement aux différents outils mis à la disposition des banques tunisiennes pour gérer ses redevances extérieurs.


Les nouvelles mesures permettent, entre autres, aux banques de placer un taux de 20% de leurs réserves en devises sur les marchés financiers internationaux, et annulent le régime de nivellement adopté jusque-là. Ces mesures visent à renforcer la présence des banques tunisiennes au niveau des marchés financiers internationaux, et à leur ouvrir de nouveaux horizons…


M. Taoufik Baccar a, en outre, présenté les différentes dispositions de la loi portant amnistie d’infractions de change et fiscales, et qui prévoit d’accorder une amnistie au titre de certaines infractions de change et fiscales.


Il a souligné qu’afin de bénéficier de cette nouvelle loi, les personnes concernées doivent régler leurs situations dans un délai ne dépassant pas un an à compter de la date d’entrée en vigueur de ladite loi.


Les personnes concernées doivent, par ailleurs, payer un montant fixé à 5% de la valeur des avoirs à la date de l’entrée en possession ou de la contre – valeur en dinars des revenus, bénéfices ou devises rapatriés et cédés à un intermédiaire agréé ou déposés dans les comptes spéciaux en devises ou en dinars convertibles.


M. Baccar a expliqué, dans ce sens, que ce montant libère les bénéficiaires de l’amnistie du paiement de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés et des pénalités de retard y afférentes et qui sont exigibles au titre des bénéfices et avoirs objet de l’amnistie, ainsi que de toute poursuite administrative ou judiciaire en matière de change objet de l’amnistie.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com