E.S.Z. – E.S.S. (0 – 0) : Quand l’enjeu prime…





Entre l’ESZ et l’ESS, ce fut un match crispant où l’enjeu a pris largement le pas sur le jeu.


 


Il est vrai que l’enjeu était de taille et capital pour les deux équipes. L’ESZ voulait prouver que son état de santé s’est bien amélioré ces derniers jours avec le nouveau staff technique composé du duo Labiad et Bourguiba (enfants du club) alors que le champion d’Afrique en titre, l’ESS, cherchait à se maintenir au sommet.


Pour revenir à la partie, disons qu’elle a été plaisante à suivre. D’entrée, les Zarzissiens ont cherché à surprendre leurs adversaires. Une 1ère tentative, à la 10’ S. Jebnoun, profitant d’un flottement défensif étoilé, a failli ouvrir le score mais Ghezal intervient pour mettre difficilement en corner. Puis une 2ème tentative, le même S. Jebnoun et après avoir dépassé deux défenseurs tira loin des bois de Balbouli.


Côté étoilé, les camarades de Chermiti marqués  de près n'arrivaient pas à se dégager et à inquiéter la défense zarzissienne bien en place. Leur première tentative se situe à la 25’ suite à un centrage de Traoui, le gardien Baâboura, un peu gêné par les attaquants étoilés, lâcha le ballon mais Gilson tira juste à côté.


Dix minutes après, Afoine Gharbi botta un corner  à la perfection et Chermiti d’un coup de tête a failli mettre le ballon dans les filets dans le temps additionnel, mais le tir acrobatique de Gilson trouva le jeune  keeper Baâboura  à la parade.


Après la pause, la partie gagna en intensité des deux côtés et se sont les visiteurs qui mirent la pression mais ni Chermiti (49’) ni Ben Dhifallah (56’), en bonne position de marquer, ne purent changer le cours de match. Encouragés par le public, les Zarzissiens se reprirent et cherchèrent à surprendre l’arrière-garde étoilée par des contres  rapides menés par S. Jebnoun et Htiouech qui, a dribblé deux défenseurs, mais Balbouli était là pour pousser en corner. Après cette action, les protégés de Marchand sentant le danger serrèrent l’étau et obligèrent les défenseurs zarzissiens à commettre des fautes tout près des 16 mètres et à la 80’ Bassem Ben Nasr décocha un tir des vingt mètres mais Baâboura fut intransigeant en poussant la balle en corner.


D’ailleurs, au fil des minutes, on voyait la balle aller d’un camp à l’autre et à chaque fois on s’attendait à ce que la décision se bascule pour l’ESZ ou pour l’ESS, mais il n’en fut rien malgré les changements optés par les deux coachs et le résultat de parité sanctionna les débats.


 


Saâd DRINE


 


_____________________


 


Un homme dans le match


Les promesses de Baâboura


 


Malgré son jeune âge, le gardien Baâboura s’est bien distingué. Il a été intransigeant en effaçant des buts certains.


Grâce à ses réflexes, à sa concentration et surtout à son courage, le jeune keeper a survolé les débats pour prouver qu’il n’a pas usurpé la confiance de son entraîneur et, nul doute que s’il persévère dans cette voie, Baâboura peut encore progresser et aller encore plus loin.


 

S.D.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com