Devons-nous considérer l’artisanat comme un produit de luxe ?!





Nous savons tous que la SOCOPA a fermé ses portes alors que sa situation dans l’une des meilleures galeries commerciales de l’hyper-centre de Tunis présageait d’un meilleur avenir. Nous savons aussi que la plupart de nos produits d’artisanat sont tombés en désuétude depuis longtemps. Nous savons également que nos produits d’artisanat dignes de ce nom coûtent cher quand on les compare à des produits de consommation…


C’est un peu la chose et son contraire, mais le résultat est le même : notre artisanat semble aujourd’hui à la recherche d’une identité qu’il ne trouve nulle part. Pourtant, nous avons presque tout essayé, jusqu’à impliquer les gens et les étudiants des Beaux Arts (avec tout le crédit que cela apporte) et organiser des concours d’envergure nationale pour mettre le domaine en valeur.


Et c’est à ce moment que notre regard s’est trouvé attiré par une expérience assez particulière ; celle d’un magasin spécialisé dans les produits de l’artisanat, appartenant à un investisseur privé et installé dans les Berges du Lac, l’endroit le plus sélect et au mètre carré parmi les plus chers de la région de Tunis. Habitués à n’y trouver que les magasins de grand luxe représentant les enseignes les plus prestigieuses en habillement, maroquinerie, vaisselle, accessoires… On était étonné de voir un magasin d’artisanat parmi cette élite! Mais cela pour un court instant seulement.


Car, à y bien réfléchir, cet investisseur a vu juste et il ne serait pas du tout hors de propos d’essayer de regarder l’artisanat, pour une fois, comme un produit de luxe. Quand on voit ce que coûte le ‘’Hand Made’’ (le Fait Main, qui est le crédo principal de l’artisanat) en Europe, on se demande pourquoi on n’y a pas déjà réfléchi!


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com