Moubarak hausse le ton : Livni a franchi les lignes rouges





Le Quotidien-Agences


Le président égyptien Hosni Moubarak a estimé que la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni avait franchi les limites en critiquant l'Egypte à propos de la contrebande d'armes vers la Bande de Gaza, dans une interview publiée hier par un quotidien israélien.


"Tzipi Livni a franchi ce que je considère comme mes lignes rouges", a affirmé le président Moubarak au Yédiot Aharonot à l'occasion de sa rencontre mercredi avec le ministre israélien de la Défense Ehud Barak dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh sur la mer Rouge.


Livni, citée par les médias israéliens, avait qualifié lundi de "problématique" l'action des forces égyptiennes pour endiguer la contrebande d'armes vers la Bande de Gaza passée sous le contrôle des islamistes palestiniens du Hamas depuis le mois de juin.



"Leur (les Egyptiens) action est problématique et nuit à la possibilité de progresser dans le processus de paix", avait-elle déclaré devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense du parlement.


"Tzipi Livni qui s'est précipitée pour se plaindre de nous aux médias et nous donner des notes au lieu de prendre son téléphone ou d'envoyer un émissaire a ainsi franchi tout que je considère comme mes lignes rouges", a affirmé Moubarak.


"Les relations avec Israël sont très importantes, il ne faut pas les gâcher et si vous n'êtes pas contents de la manière dont on traite le problème de la contrebande, vous n'avez qu'à vous en charger vous-même", a poursuivi le président égyptien à l'adresse des Israéliens.


Le président Moubarak a également affirmé que la majeure partie du trafic d'armes ne provenait pas de la péninsule égyptienne du Sinaï mais "venait de la mer, du nord, du sud, mais je n'ai pas l'intention d'entrer dans les détails".


L’Egypte a imputé à Israël la responsabilité de l’échec des négociations israélo-palestiniennes.

«L’échec de deux rounds de négociations entre Palestiniens et Israéliens tient au désir de l’Etat hébreu d’intensifier son activité de peuplement», a déclaré le porte-parole de la présidence égyptienne Souleiman Awad.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com