E.S.S. (3 – 1) : J.S. : Sans coup férir!





Retrouvailles très chaleureuses entre le public sahélien et son équipe qui se produit pour la première fois à Sousse depuis son retour du Japon.


Les Etoilés tenaient à réussir ce match contre Jendouba Sports rien que pour gratifier leurs supporters et en corollaire renouer avec la victoire après le nul concédé à Zarzis dimanche dernier.


D’emblée, les Etoilés s’installent dans la zone des Jendoubiens, les prennent à la gorge. Première alerte sérieuse devant les buts de Ratouli lorsque Chermiti subtilise à sa manière le ballon à Adnène Labidi, s’en va s’engouffrer dans la zone mais les  tirs à répétition du même Chermiti et Nafkha sont repoussés par une forêt de jambes (5’). Depuis, le jeu se concentre à l’entrejeu où l’on se dispute le ballon sans merci et où visiblement l’Etoile a affiché un surnombre le plus souvent inutile. En effet, à Sousse Marchand s’entête à aligner trois pivots: Traoui, Nafkha et Narry, les trois se gênent énormément sans qu’ils aient un vis-à-vis direct. L’entraîneur sahélien aurait bien pu équilibrer son équipe dès le coup d’envoi en ajoutant un attaquant  pour composer la paire d’attaque avec Chermiti qui se démène seul, vraiment seul. Et ce qui explique  également le peu d’occasions que se procure l’Etoile.


 


La rentrée de Ben Dhifallah


Salvatrice cette rentrée ! L’Etoilé n’a pas tardé à faire parler la poudre. Dès la 54’, Mériah tire un coup franc, Gilson se trouve à la réception qui sert Ben Dhifallah. Ce dernier avec sa rage habituelle ne laisse aucune chance à Ratouli. Une minute plus tard Chermiti a eu le but au bout du pied en tirant de peu  à côté (55’). Les Jendoubiens ne désespèrent pas pour autant. Ils obtiennent un coup franc (gratuit, n’est-ce pas M. Bahri!) que tire Mohamed Labidi. Le ballon est dévié dans les filets de Mathlouthi (57’). Il ne se passera pas plus de dix minutes, et la défense de JS de craquer. En effet, Ben Dhifallah reprend de la tête un centre de Frej et annonce le deuxième but de l’Etoile, le sien aussi (59’). Les occasions franches se succèdent mais ne changent rien au score.


Ni Frej, ni Chermiti ne parviennent à tromper encore une fois Ratouli. Il a fallu attendre la (87’) pour voir Ben Dhifallah, encore lui, tripler un marque après avoir hérité d’un judicieux service de Bassem Ben Nasr.


 


Mounir EL GAIED




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com