U.S.M. – A.S.M. (1 – 2) : Rehifi crucifie l’U.S.M.





Avant le coup d’envoi, deux faits retenaient l’attention du public monastirien: quelle formation sera alignée par Lotfi Rehim, après la mise au vert de Khaled Fadhel, et le Suédois d’origine bosniaque Skandarovich, nouvellement engagé, sans oublier Ben Abdelkader qui n’a repris ses activités que le mercredi, et Mosrati qui devra retourner en Allemagne pour un second test avec Hertha Berlin, puis et à la lumière d’une préparation d’avant-match aussi morose qu’énigmatique, de par le climat ayant dominé l’ambiance, la sérénité des joueurs sera-t-elle favorable pour une prestation qualitative. Les trois joueurs sus-cités étant du groupe rentrant, les fans se sont réconfortés, et le moral, au sein de l’équipe, inspire toute la quiétude souhaitée. Reste, maintenant, à matérialiser ces facteurs sur le terrain pour se racheter de la défaite essuyée, dimanche dernier, à Gafsa, et aux dépens d’un adversaire, lui, aussi, en quête de réhabilitation. A partir de là, les débats s’annonçaient musclés, à en couper le souffle. D’entrée, Ben Belgacem, rata, lamentablement, de parachever sa belle échappée en tirant nettement au-dessus, alors qu’il n’était qu’à  deux mètres des bois. Le temps était, déjà, annoncé et Rehifi se mêla à cette fiesta, une première fois, par un tir que Fadhel réussit, non sans peine, à détourner en corner (6’), puis, la seconde balle allait être fatale pour le nouveau gardien usémiste qui ne put que constater les dégâts face au 2ème heading du Marsois qui fit mouche (14’). Six minutes plus tard, et sur un coup franc des 25 m, Boukorrâa parvint à égaliser d’un tir à ras de sol qui trompa la vigilance de Trabelsi, et de son arrière-garde. 2 mn, seulement se sont écoulées après cette égalisation, et Babay d’un tir puissant des 10 m, se voit frustrée par sa balle qui se contenta de fleurter la transversale (22’). Le second half fut abordé par des Monastiriens plus déterminés à parvenir aux buts. Boukorâa faillit, même, réaliser cet objectif par un tir des 30 mn qui passa légèrement à côté de la cage vide de Trabelsi, ayant déserté son poste pour rencontrer Nachi (46’). Les hostilités des Bleus allaient, d’ailleurs, s’accroître au fil des minutes sans que la défense aveniriste ne leur permette la moindre faille. Evoluant avec l’avantage du vent, Rehifi, Bouguerra et Bakari qui suppléa Babay, étaient loin de nous rappeler leur ténacité de la période initiale du jeu. Renforcés par Ben Abdelkader (63’) et Mandabay (70’), les locaux accentuèrent leur pression, sans pouvoir trouver les couloirs nécessaires pour leurs manœuvres. Rehifi en aura de ces passages libres quand il parvint à reprendre, victorieusement, de la tête, une alerte de Amri fraîchement incorporé (79’). Mosrati a beau essayer de quitter l’USM en beauté, mais sa balle fut mal exploitée par Mandabay qui reprit nettement à côté (85’).


 


M. NABLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com