CSHL-EGSG (2 – 1) : Des Vert et Blanc convaincants





Les Hammam-lifois ont peut-être livré leur meilleur match avec Habib Mejri. Le cran et l’application des joueurs ont fini par reconquérir un public retrouvé.


Pourtant, les dix-sept premières minutes étaient à l’avantage des visiteurs qui ont réussi à monopoliser le ballon. Ils se sont même créés une occasion franche mais la tête de Bennani passa à côté. En face, l’arrière-garde hammam-lifoise était surtout occupée par Papa Georges et Kazadi au risque de se faire surprendre par un Mhamedi qui arrivait toujours à se démarquer.


Cette domination s’est effilochée au fil des minutes édifiant ainsi les poulains de Mejri sur la réelle forme de leurs adversaires: finalement, ils ne sont pas si dangereux que çà ! Et voilà Ahmed Harrane et autre Messaoudi qui sonnèrent le réveil des locaux: des attaques placées faites de petites passes avant  de lancer Ben Ouannès dans les couloirs. Quelque chose a visiblement changé chez les Hammam-lifois: on ne cherche plus systématiquement Ben Chouikha, on osait les gestes techniques et on allait tous au charbon! A la 37’, le petit lutin Messaoudi exploitait à merveille un mauvais renvoi de Ben Thabet, le keeper  gafsien pour libérer un public ravi et complètement conquis  par cette fougue «nouvelle», des Hammam-lifois qui ne cessèrent leurs attaques (40’: Ben Ouannès et 43’: Harrane).


La seconde mi-temps n’a pas vu les  locaux lâcher prise. Harrane, Ben Ouannès, Marzouki et Messaoudi ont fait montre d’un bel esprit d’initiative et de percussion. Et ce n’est que justice que Naouas matérialisa cette domination par un tir puissant (80’). Le match était plié ? Oh que non, les Gafsiens se réveillèrent, enfin, et se lancèrent à l’assaut du camp adverse. Maâmeri qui a pris la place de Mhamedi, de la pointe doucha les supporters Hammam-lifois (86’). Les dernières minutes du match étaient trop stressantes pour les locaux. Mais Chérifi et Cissé ont veillé au «grain».


Mondher JEBENIANI


Déclarations


Habib Mejri: «Nous avons débuté le match plutôt timidement. Mais grâce à l’abnégation des joueurs et leur détermination, nous avons réussi à prendre le match à notre compte et créer plusieurs occasions de but. C’est une victoire importante puisqu'elle nous permettra de préparer la suite du championnat dans de meilleures conditions».


Ezzedine Khemila: «Nous n’avons  pas réussi à marquer alors que mon équipe dominait les débats. On aurait pu aspirer à mieux en deuxième mi-temps mais la concrétisation nous a fait encore défaut. Bravo au CSHLif, l’EGSG se rattrapera certainement au prochain match.»


 


M.J.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com