Un exemple pour les marchés publics





C’est un marché public comme un autre mais c’est l’art et la manière de se comporter avec les vis-à-vis qui a attiré notre atention. Un marché de fourniture de matériels et équipements informatiques pour le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, via le Responsable national du projet AMSJ où celui-ci a adressé une lettre personnalisée à chaque soumissionnaire concerné pour le remercier d’avoir participé à l’appel d’offres sur référence et où il regrette de lui annoncer que son offre n’a pas été retenue, en lui exposant les arguments de cette décision dans le détail.


C’est aussi admirable qu’incroyable, n’est-ce pas ? Surtout quand on connait les procédés ‘’froids’’ actuellement dans les usages !


Mais il y a mieux ; car on a également pris le temps d’informer les soumissionnaires exclus que le marché a été attribué en définitive à BULL (pour les micro-ordinateurs de bureau) et à BITS (pour les micro-ordinateurs portables)


On pousse même la finesse jusqu’à affirmer que l’on espère que ces entreprises continuent à participer aux appels d’offres régulièrement lancées dans le cadre des différents programmes d’aide extérieure de l’Union Européenne.


Tout ce que nous pouvons dire, c’est que nous espérons que ce genre de pratique ne soit pas l’exception qui confirme la règle dans les marchés publics. Et bravo !


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com