Dossier libanais : Damas coupe les ponts avec Paris





Damas-Agences


La Syrie a répondu à la suspension des contacts diplomatiques décidée par Paris en annonçant qu'elle cessait à son tour de coopérer avec la France à une sortie de la crise politique au Liban.


Après onze échecs successifs du Parlement libanais à désigner un nouveau chef de l'Etat, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé dimanche au Caire que la France cessait ses contacts avec Damas jusqu'à l'élection à Beyrouth d'un président "de large consensus".


"La Syrie a décidé de cesser sa coopération avec la France sur la crise libanaise", a rétorqué le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem lors d'une conférence de presse à Damas.


Paris a aussitôt rappelé qu'il conditionnait la reprise d'un dialogue avec la Syrie à sa "bonne foi" dans la crise politique libanaise. "Ce que nous avons dit aux Syriens, c'est que nos contacts politiques prenaient fin jusqu'à ce que la Syrie démontre sa bonne foi et qu'un président de large rassemblement soit élu au Liban", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Pascale Andréani.


Le Liban est privé de président depuis fin novembre en raison d'un conflit entre la majorité soutenue par l'Occident et l'opposition proche de Damas et Téhéran.


Le ministre syrien a accusé la France de faire porter à la Syrie et à l'opposition libanaise la responsabilité de l'échec de sa médiation.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com