Agrumes : Vers une production record





Grâce à une production exceptionnelle, jamais réalisée au cours des 15 dernières années, les oranges devraient être les fruits les mieux consommés par les Tunisiens en ce début 2008. Cerise sur le gâteau, la loi du marché voulant que l’augmentation de l’offre fait systématiquement chuter les prix est, jusqu’ici, bien respectée…


 


Tunis-Le Quotidien      


Accueillie avec des pluies qui ont arrosé tout le pays, 2008 s’annonce comme l’année des records dans le domaine agricole. Calendrier oblige c’est aux agrumes d’ouvrir le bal en cette période de l’année par le biais d’une récolte qui dépasse toutes les prévisions. C’est que la générosité céleste se traduisant par de nombreuses semaines pluvieuses, a finalement permis aux orangeraies du pays de mettre fin à une production évoluant en dents de scie au cours des trois dernières années.


D’après les estimations faites par le ministère de l’Agriculture et des ressources hydrauliques, la nouvelle récolte d’agrumes devrait dépasser la barre des 300 mille tonnes. Une production plus qu’exceptionnelle en fait lorsqu’on la compare aux résultats réalisés dans les principales régions de production au cours des années passées.


Au Cap Bon, la région qui contribue à elle seule à 85 % de la production nationale et qui couvre les besoins du marché local durant six mois, on s’attend à ce que la récolte atteigne les 230.000 tonnes. Elle doit du même fait permettre à la région de dépasser les moyennes annuelles de production enregistrées au cours des trois derniers plans.  La moyenne de production réalisée au cours du 8ème plan se situait en fait aux alentours de 178.000 tonnes. Durant le 9ème plan elle se situait aux environs de 184.000 par an, avant d’accuser une baisse notable tout le long du 10e Plan  avec une production annuelle d’agrumes qui dépasse à peine les 180 mille tonnes.


S’agissant des maltaises, qui demeurent la catégorie d’orange la plus prisée par les consommateurs aussi bien locaux qu’étrangers, et toujours d’après les prévisions officielles, la récolte devrait afficher cette année une croissance de l’ordre de 25 %.  Ce qui donnera un coup de pouce aux exportations basées sur cette variété d’oranges de qualité, qui devaient en principe démarrer ces jours-ci. Il y a lieu de noter par ailleurs que le secteur des agrumes assure chaque année des recettes d’exportation de plus 11 millions de dinars.


 


Et les autres fruits ?


Mais face à cette récolte exceptionnelle d’agrumes qui, au grand bonheur des amateurs du jus d’orange, devrait inonder nos marchés par ses délicieux fruits à la vitamine C, le consommateur tunisien revendique aussi le droit légitime de goûter aux délices de tous les fruits de la Tunisie ? Car, il faut l’admettre, toutes les branches de notre agriculture, sans exception, bénéficient aujourd’hui d’innombrables programmes de mise à niveau. En ce qui concerne les agrumes, les actions qui leur ont été dédiées dans le cadre du programme national de développement du secteur, ont aujourd’hui donné leurs fruits à travers cette récolte record. 


Le programme en question mis en œuvre depuis 1995 dans les régions de production, comprend en fait plusieurs actions destinées à aider le secteur à impulser et développer ses méthodes de production et de commercialisation. Il est aussi question d’un important projet d’élargissement des zones de sauvegarde des agrumes à 10.500 hectares. D’autres mesures ont été également entreprises dont notamment la réalisation d’un centre technique des agrumes, le rajeunissement des plantations d’agrumes et surtout la création d’un centre de multiplication des insectes utiles.


Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com