Exposition : La magie du mouvement en couleurs






Que des couleurs qui giclent dans la toile, bougent en cadence, mouvement d’ombre et lumière réinventant l’espace. Le tout est concocté par l’artiste peintre Mohamed Fnina dans «Wajd», une exposition qui peint la vibration de l’âme d’un derviche tourneur et en saisit la féerie du mouvement.


 


C’est au club Tahar Haddad que les derviches  tourneurs de Mohamed Fnina ont élu domicile cette fois. Jusqu'à  la fin du mois, l’invitation est donnée à qui le veut pour entrer en transe avec un art où la couleur devient mouvement. Uniquement. Mohamed Fnina depuis sa première exposition en l’an 2002, n’a fait qu’affirmer la nécessité de peindre les derviches tourneurs. Il n’a fait que reprendre ce thème une fois, deux fois, dix fois pour en forcer la justesse, y cerner le rythme des couleurs… en transe. «Cette danse dans laquelle on se dépasse pour atteindre un niveau spirituel, le rechercher à travers un simple mouvement m’a toujours fascinée», confie l’artiste qui continue «le derviche tourneur en transe déploie ses bras, dirige la paume de la main droite vers le ciel pour recueillir la grâce d’Allah, celle de la main gauche vers la terre pour l’y répandre . Son corps tournoie puis s’arrête. Ma pensée aussi. Elle se remet en action dès qu’il y a une inspiration puis elle s’immobilise». Mohamed Fnina se trouve saisi par la magie, la finesse et l’harmonie d’une danse qui a toujours hanté son esprit. Le mouvement, il le crée par la superposition de plusieurs couches de couleurs et procède par la suite au grattage des formes de corps.


Cet habitué des cieux de Hammamet, sa ville natale, se porte aussi sur des couleurs de prédilection que l’on retrouve dans toute son œuvre : le bleu, avec toutes ses nuances avec aussi un camaïeu de rouge qui va du plus sombre au plus clair ….


Mohamed Fnina nous a parlé  de son programme à venir. Le directeur du bureau du Cap Bon de l’Association tunisienne de l’éducation artistique prépare des expositions à Lyon et en Sicile pour cette année. En Tunisie, il participera, avec d’autres professeurs d’arts plastiques, à une exposition du côté de la galerie Ali Guermassi. Au programme de l’artiste aussi des expositions à la Maison de la culture Ibn Khaldoun et au Diwan Dar Al Jeld …


 

Mona BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com