Maison de la Culture Ibn Rachiq : Un programme copieux au menu de janvier





La Maison de la Culture Ibn Rachiq a commencé la nouvelle année par un programme copieux. Son directeur vient de concocter un menu riche pour le mois de janvier en cours et qui a d’ores et déjà démarré et s’étale sur tout le mois.


 


Sa programmation culturelle mensuelle a démarré dés le début du mois de janvier avec une exposition permanente de la peintre Hayet Chebbi. Ensuite ce fut le démarrage des spectacles avec une représentation théâtrale en avant- première de la pièce «Rihlat Ghinaya». A l’occasion de la Fête de l’enfance, une série de représentations théâtrales a démarré dans cet espace depuis le dimanche 6 janvier avec la présentation de «Le petit chaperon rouge et le loup», une production du Théâtre des Arts de la Marionnette. Au menu de ce mois encore et toujours dans le cadre des festivités de la Journée de l’Enfance, il est programmé un spectacle l’après-midi de la journée de vendredi avec la participation de la chorale de la Voix de la liberté de Carthage - Yasmine et la Chorale de la Cité Khadra.


Dans cette même perspective, une manifestation de grande ampleur - qui réunit des enfants handicapés de la Chambre de Commerce de la Capitale de Tunis et de Ben Arous figure au menu du programme d’animation de samedi après-midi.


Par ailleurs, un groupe d’enfants dirigé par Adel Bouallègue animera au cours de la matinée de dimanche 13 janvier une chorale de musique, tandis que l’Orchestre Symphonique des Jeunes et des Etudiants donnera un concert de musique de Chambre, le lundi 15 janvier. Le lendemain mercredi, le public cinéphile aura rendez vous avec une projection cinématographique. Il s’agit de «Danse avec les loups» de Kevin Costner.


Des expositions, il y en aura également durant le mois de janvier en cours, puisqu’à partir de vendredi 18 janvier, la Maison de la Culture Ibn Rachiq accueillera une exposition de groupe qui réunira des peintres de renom comme Najwa Attia, Salwa Aidi, Mohamed Najah, Ibrahim Bahloul, Lamia Landoulsi et Hatem Gharbi.


Parallèlement, des représentations théâtrales et de projections sont également programmées. Dès samedi prochain, les amateurs du Quatrième Art auront rendez vous avec «Une nuit à la Goulette», une pièce de théâtre de la Société «Masrah El Oufouk de production». Il est également programmé «Al Araiss» une autre pièce de théâtre produite par la société «Le Théâtre populaire».


Avant la fin du mois, quatre projections sont également au menu. Parmi celles-ci, on cite notamment des films de Kevin Costner «Water World» et «Robin des Bois» aux cotés d’un film de dessins animés intitulé «La route de l’Eldorado»


 


Ousmane WAGUÉ


 


____________________


 


Abderrahim Yangui (Directeur de la Maison de la Culture Ibn Rachiq) :


«Notre priorité, lancer un café culturel au cours de l’année 2008»


 


Quels sont vos grands projets durant l’année 2008 pour la Maison de la Culture Ibn Rachiq ?


La première chose que nous projetons de faire, c’est de lancer au cours de la nouvelle année, un café culturel pour les adhérents des clubs au sein de cet espace. D’autre part, nous envisageons de renforcer l’organisation, au sein d’Ibn Rachiq, des manifestations culturelles, des expositions, des rencontres et des débats entre artistes, hommes de culture en général et les visiteurs. De même, nous avons la ferme volonté d’encourager les jeunes artistes et créateurs afin de s’investir davantage dans les arts plastiques, la création musicale et théâtrale.


 


Comment vous allez procéder pour organiser ces manifestations culturelles qu’accueillera Ibn Rachiq ?


Nous organisons les grandes manifestations culturelles en collaboration avec les centres culturels de pays comme le Japon, la Russie et l’Iran qui sont des amis et des partenaires. Par ailleurs, nous travaillons également sous la houlette de la Délégation Nationale de la Culture et le Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine notamment pour tout ce qui concerne l’organisation des manifestations culturelles à connotation étrangère.


 


En votre qualité de premier responsable de la Maison de la Culture Ibn Rachiq, comment coordonnez-vous avec les autres espaces culturels notamment dans l’organisation des manifestations culturelles ?


Pour l’accueil des grands spectacles, nous travaillons en parfaite collaboration avec des espaces comme la Maison de la Culture Ibn Khaldoun. Au cas où cet espace devrait accueillir un grand spectacle et puisqu’il ne dispose pas d’une grande salle de spectacles habilitée à l’accueillir, nous mettons à sa disposition notre salle qui a une capacité d’accueil de 430 places. Pour tout dire, nous travaillons en parfaite collaboration avec tous les autres espaces culturels, surtout généralement pour l’accueil des grandes manifestations culturelles nationales.


 


Propos recueillis par O.W.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com