Selon la Marine : Un bâtiment US a tiré en décembre des coups de semonce en direction d’un bateau iranien





Le Quotidien-Agences


La Marine américaine a annoncé qu'un de ses bâtiments avait tiré des coups de semonce en direction d'un bateau iranien dans le détroit d'Ormuz au mois de décembre.


L'USS Whidbey Island a tiré les coups de semonce le 19 décembre alors qu'un petit bateau iranien approchait à un rythme rapide, a précisé un responsable de la Marine américaine sous couvert d'anonymat.


D'après lui, l'embarcation iranienne s'est arrêtée suite aux tirs du bâtiment américain.


Il s'agit de la première confirmation officielle de tirs de coups de semonce américains dans une confrontation récente avec l'Iran dans le Golfe.


Un deuxième incident a eu lieu le même mois: l'USS Carr a rencontré trois petits bateaux iraniens, dont deux étaient armés, le 22 décembre. Le bâtiment n'a pas tiré de coups de semonce, mais a envoyé des signaux sonores d'avertissement, qui ont conduit les bateaux à faire demi-tour.


Jeudi, les Etats-Unis avaient officiellement protesté auprès de l'Iran à la suite de manœuvres jugées hostiles de vedettes iraniennes contre des bâtiments de la Marine américaine dimanche dernier dans le détroit d'Ormuz.


La protestation diplomatique, qui reprenait les reproches déjà formulés par les Etats-Unis contre cet acte de "provocation", a été envoyée au ministère iranien des Affaires étrangères par le biais de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains dans le pays, selon le porte-parole adjoint Tom Casey aux journalistes.


Vendredi, le Département de la Défense a diffusé un enregistrement vidéo montrant selon lui l'intégralité de l'incident de dimanche. La vidéo, de plus d'une demi heure, a été tournée par un membre d'équipage de l'USS Hopper, selon Bryan Whitman, porte-parole du Pentagone.


Moins de cinq minutes de l'enregistrement avaient été diffusées mardi. La vidéo montre des bateaux iraniens autour de bâtiments américains dans le détroit d'Ormuz. Dans l'enregistrement, une voix lance: "Je viens vers vous...Vous allez exploser après...(quelques) minutes". "L'incident devrait nous rappeler combien la menace posée par l'Iran est réelle" et "combien nous devons être prêts à répondre à cette menace", a estimé l'amiral Mike Mullen, chef d'état major interarmes, jugeant qu'il s'agissait de l'incident "le plus spectaculaire" et de l'acte de provocation le plus important qu'il avait vu à ce jour.


L'Iran a tenté de minimiser l'incident, disant ne rien y voir d'inhabituel.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com