Distributeurs de billets de banque : Les frais bancaires majorés





Désormais, les frais bancaires pour le retrait de billets de banque à partir d’un DAB autre que celui du client sont majorés de 0,3%. Plus que jamais, les banques sont appelées à améliorer davantage leurs services et se mettre à niveau pour faire face à la rude concurrence.


 


Tunis-Le Quotidien


Les frais bancaires de l’opération de retrait de Distributeurs Automatiques de Billets (DAB) viennent d’être réajustés. En effet, des notes ont été affichées dans certaines succursales bancaires précisant que, désormais, les retraits de DAB d’autres banques que celle du client sont assujettis à une taxe de 1 dinars majorée de 0,3%.


En d’autres termes, le client aura à payer 1D,300 millimes pour toute transaction impliquant une autre banque. M. Youssef Hachicha, banquier de son état, explique que la majoration de 0,3% constitue le montant de la TVA.


Les frais retenus uniquement pour les opérations impliquant une autre banque sont motivés par le coût engendré à la banque.


La transaction pour ce cas nécessite l’intervention d’un troisième opérateur, en l’occurrence le service monétique géré par la SIBTEL.


Notre interlocuteur explique que les services bancaires sont en évolution permanente, ce qui nécessite la révision périodique de certains frais. Il admet cependant que les banques se doivent de se mettre à niveau pour répondre aux besoins des clients. Il donne l’exemple de certains distributeurs qui tombent fréquemment en «panne sèche». La question de ravitaillement des DAB n’est pas une question simple car elle nécessite la mise en place de structures bancaires adéquates et une logistique appropriée. Concrètement, l’ouverture de la banque et du coffre-fort doivent répondre à certaines normes.


La mise à niveau des services bancaires constitue en effet une question d’actualité, car il n’échappe à personne que les banques locales sont désormais confrontées à une rude concurrence des banques étrangères implantées en Tunisie par le biais de partenariat.


L’amélioration des services bancaires et le respect du client ne constituent plus une option mais une obligation tout simplement.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com