Salah Mzali : «A l’E.S.T. pour atteindre un palier supérieur»





Salah Mzali est tout heureux de passer au Parc B non sans avoir une pensée pour son ancien club, l’USM et son public.


 


Vous voilà aujourd’hui sociétaire de l’EST. Qu'est-ce qui a motivé réellement votre passage de Monastir au Parc B ?


Il faut bien reconnaître que beaucoup d’amis m’ont conseillé de porter la casaque sang et or. C’est un club très bien organisé qui a la chance de compter sur un grand président, M. Hamdi Meddeb. Celui-ci aime beaucoup son club, jouit d'une grande estime et m’a paru d’une grande humilité. C’est une sorte de père pour moi. Il m’a vite adopté. Il m’a même reçu chez lui et le courant est vite passé entre nous.


Je le remercie infiniment pour la confiance qu’il a placée en moi et j’espère être à la hauteur de ses attentes. je remercie aussi, à l’occasion, tous ceux qui m’ont permis de passer à l’EST. Au Parc B, je me sens déjà chez moi. Les deux entraîneurs, MM. Zouaoui et Kanzari, ainsi que les joueurs ont facilité mon intégration.


 


Savez-vous qu’à l’Espérance les places sont chères et qu’il faut lutter pour arriver à émerger ?


Oui. J’en suis conscient. Je suis là pour travailler et ce, pour l’intérêt du club sang et or. Je n’épargnerai aucun effort pour rendre service à ce grand club.


 


Quel message avez-vous à passer au public de l’EST ?


Je dirai à ce merveilleux public qu’il peut compter sur Salah Mzali. Quand on évolue devant une galerie pareille ça ne peut que donner des ailes à tous les footballeurs. Je donnerai donc le meilleur de moi-même et je promets à tous les Sang et Or toutes les satisfactions possibles.


 


Et au public monastirien ?


C’est aussi un grand public que je respecte beaucoup. Je le remercie pour tout le soutien qu’il m’a apporté et je lui dis que si j’ai quitté l’USM pour passer à l’EST, c’est bien par amour à la famille monastirienne qui connaît une crise  financière aiguë. Je lui souhaite un bon parcours en championnat et je remercie le président du club ainsi que MM. Mlika et Bouzgarrou qui ont facilité mon transfert. Aujourd’hui, c’est l’ère du professionnalisme et changer de club est une nouvelle réalité à laquelle le public monastirien doit s’adapter.


 


Quelles sont vos principales ambitions avec votre nouveau club ?


L’EST ne vit que par les titres et pour les titres. Il est donc inutile de dire que je vise les sacres nationaux et continentaux sans oublier un retour rapide en équipe nationale. Et maintenant au travail !


 


Propos recueillis par


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com