Zones tribales du Pakistan : Sept soldats et 50 insurgés tués au combat





Le Quotidien-Agences


Sept soldats pakistanais et quelque 50 combattants islamistes ont été tués dans les zones tribales frontalières avec l'Afghanistan après la prise d'un fort militaire par 400 de ces derniers proches des talibans et d'Al-Qaïda, a annoncé hier l'armée.


D'intenses combats ont éclaté, mardi soir, après que ces insurgés, équipés de lance-roquettes, grenades et fusils d'assaut, eurent attaqué un fort de la bourgade de Sararogha dans le district tribal du Waziristan du Sud, a indiqué le porte-parole de l'armée.


"Nous avons des informations selon lesquelles entre 40 et 50 mécréants sont morts, ainsi que sept membres" des forces de sécurité, a-t-il déclaré.


"Les militants se sont emparés du fort et nous sommes en train d'évaluer la situation", a poursuivi l'officier général.


D'après une source militaire, vingt soldats sont également portés disparus au cours de l'action menée par les fondamentalistes armés qui ont encerclé le fort, fait sauter les murs d'enceinte, et pris le contrôle de la place-forte qui était tenue par 42 militaires.


Des "dizaines" de soldats étaient dans le bâtiment au moment de l'attaque et "nous ne savons pas s'ils sont vivants, kidnappés ou morts", avait reconnu plus tôt dans la matinée une source des forces de sécurité.


Dans ces régions tribales du nord-ouest du Pakistan, au moins sept soldats pakistanais et 23 islamistes avaient déjà été tués lundi lors d'une bataille d'envergure.


Des responsables américains sont convaincus que les mouvements d'Oussama Ben Laden et des talibans afghans et pakistanais ont reconstitué leurs forces dans ces régions tribales pour déclencher des attaques de l'autre côté de la frontière, en Afghanistan, où les troupes afghanes et étrangères, surtout américaines, combattent une insurrection de talibans.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com