Ghana – Guinée





* 1er tour-Gr.A -Stade d’Accra (18h00) - Arb.: Maillet (Sey) - Direct TV T7 et Hannibal TV


 


Du côté ghanéen :


Favoris, mais méfiants


 


Havre de tranquillité, le discret mais pauvre Ghana frappe aujourd’hui les trois coups du plus grand événement sportif du continent, la Coupe d'Afrique des Nations, ce pour la quatrième fois de son histoire et huit ans après la CAN-2000 coorganisée avec le Nigeria.


 


L'ancienne Gold Coast, pays d'Afrique de l'Ouest d'environ 22 millions d'habitants coincé entre la Côte d'Ivoire et le Togo, attend un million de visiteurs, un milliard de téléspectateurs à travers le monde, et surtout un troisième sacre à domicile après ceux de 1963 et 1978.


Le souvenir des brillantes festivités de 2007 marquant le 50ème anniversaire de l'indépendance en paraît tout d'un coup bien pâle.


Car si les Ghanéens sont épris de démocratie, ils sont fous de foot, en quasi adoration devant le onze national des Black Stars. On ne compte plus à Accra les échoppes, véritable patchwork de couleurs, qui proposent maillots et fanions à des fans prêts à trop dépenser.


Jusqu'au 10 février à 18H00, jour de la finale dans le stade d'Accra, cette passion sphérique va faire tomber toutes les barrières socio-économiques, oublier toutes les divisions ethniques nord-sud, taire toutes les tensions religieuses entre Chrétiens et Musulmans.


Place au foot donc avec aujourd’hui le match d’ouverture de la CAN 2008 face à la Guinée.


Sur le papier, le Ghana avec ses vedettes confirmées comme Essien et Gyan part favori. Toutefois, les Guinéens ne vont pas se présenter à ce rendez-vous en victimes expiatoires, loin de là! Les coéquipiers de Feindouno qui n’ont rien à perdre, vont tenter de frapper un grand coup.


La méfiance doit être de mise dans le camp ghanéen surtout que le leader charismatique des Black Stars, Stephen Appiah, est forfait pour cette CAN 2008 en raison d’une méchante blessure.


___________________________


 


Du côté guinéen :


Rien à perdre...


Sans disposer des mêmes atouts que les géants de l'Afrique, la Guinée de Feindouno, peut bouleverser la hiérarchie lors de la CAN-2008. Avec comme premier adversaire, le Ghana.


 


Le "Sily national" (surnom de la sélection guinéenne), s'est refait une place dans le concert des nations africaines après une longue période de disette.


Quart-de finaliste de la CAN en 2004 et 2006, la formation dirigée depuis décembre 2006 par Robert Nouzaret n'a cependant pas été gâtée par le tirage au sort puisqu'elle devra s'extirper au premier tour d'un groupe où le Ghana et le Maroc font figure de favoris.


La Guinée pourra toutefois s'appuyer sur plusieurs individualités ayant fait leurs classes en Europe, principalement en France, parmi lesquelles la figure de Pascal Feindouno se détache nettement. L'imprévisible Stéphanois aura, comme toujours, un rôle de dynamiteur au milieu de terrain au service des deux attaquants, le fantasque Fode Mansaré (Toulouse) et Ismael Bangoura, l'ancien Manceau parti au Dynamo Kiev. En défense, il sera également très difficile d'ignorer l'imposante stature de Dianbobo Baldé (1,96 m, 85 kg), parfaitement rompu au combat physique depuis son transfert au Celtic Glasgow en 2001.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com