Au gré des vents





“La nouvelle en Tunisie”


“La nouvelle tunisienne, traduction en horizons d’ouverture sur l’Autre” : c’est le thème de la sixième édition du colloque national de la nouvelle à Msaken, les 26 et 27 janvier à la Maison de la culture Ali Ben Khelifa.


Le colloque cette année sera axé notamment sur la question de la traduction. “Année de la traduction” oblige.


Les communications porteront de ce fait, sur “la situation de la traduction et la problématique de l’ouverture sur l’Autre dans la nouvelle arabe et celle écrite par les femmes.


D’autres activités seront à l’ordre du jour de cette manifestation, telles que l’étude des circuits de la traduction, l’organisation d’un atelier d’écriture de la nouvelle en arabe et en français et la tenue d’une exposition collective d’arts plastiques.



Brahim Bahloul à BelArt


Brahim Bahloul, bon travailleur bon artiste avide de nouveautés, nous gratifie d’une exposition à la galerie BelArt. Cette fois, l’artiste émérite est allé jusqu’à se déplacer au Sahara libyen, là où il a photographié “les grains de sable” qui ne sont autres que les grains d’un art de haute facture.


Brahim Bahloul a déplacé sa discrétion et ses appareils photo pour aller sonder la profondeur du silence désertique.


27 tableaux sont réunis dans cette exposition qui fait parler le silence du lieu qui va du Fezzan à la Cyrénaïque et la Tripolitaine. Il est allé à la rencontre des Touareg, les habitants de ces contrées reculées du monde.


Une exposition à découvrir jusqu’au 26 janvier.


 


M.B.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com