Banques : La BTE prochainement sur la liste de la privatisation





Tunis – Le Quotidien


La liste de la privatisation devrait s’élargir prochainement avec le lancement d’un nouveau projet de cession des parts publiques dans le capital de la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE).


La privatisation des anciennes banques de développement semble se poursuivre, avec un nouveau projet pour la cession de la BTE, après la finalisation récemment de la privatisation de la Banque Tuniso-Koweïtienne (BTK), rachetée par le groupe français Caisse d’Epargne.


On croit savoir, ainsi, qu’un appel d’offres international a été lancé relatif à la cession de 78% du capital de la BTE au profit d’un investisseur privé. Cette partie du capital est détenue, à parts égales, par l’Etat tunisien et l’Emirat d’Abou Dhabi.


Ce nouveau projet de privatisation a été favorisé par la situation financière difficile de l’ancienne banque de développement qui n’a pas réussi, en effet, à se convertir en banque commerciale.


La réussite des autres projets de privatisation de certaines banques tunisiennes, ou d’autres à capitaux mixtes, a été également un des éléments encourageants la cession de la BTE au profit d’un investisseur privé.


La privatisation de cette banque confirme la conjoncture difficile pour le secteur bancaire tunisien, appelé à faire face, entre autres, à une concurrence de plus en plus accrue au cours des prochaines années. 


La BTE est une banque à capital mixte, créée en 1982 au terme d’une convention entre les Emirats Arabes Unis et la République Tunisienne, avec un capital s’élevant à quelque 90 millions de dinars.


Au cours d’une vingtaine d’années, cette banque s’est chargée de la mission de satisfaire les besoins en financement des entreprises tunisiennes pour les aider à réaliser de nouveaux investissements.


Cette banque a réussi à se positionner, durant cette période, parmi les plus importantes banques de développement opérant en Tunisie, avec un portefeuille varié d’entreprises clientes.


La réforme du secteur bancaire tunisien, entamée en 2001, a été à l’origine de la transformation de cette banque en une banque universelle ciblant, outre les entreprises, les professionnels et les particuliers.


Le processus de cette conversion en banque commerciale a connu certaines difficultés générées par la concurrence importante au niveau du marché tunisien, notamment après l’entrée de certains groupes étrangers dans les capitaux de quelques banques de la place.  


 


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com