Administration rapide : Vers la création de 10 nouveaux guichets…





Durant cette année 2008, le réseau des services d’administration rapide sera renforcé à travers l’installation de dix nouveaux guichets dans divers gouvernorats du pays…


 


Tunis-Le Quotidien


Trois ans après le démarrage de l’expérience de l’administration rapide, les résultats obtenus sont plus que satisfaisants. C’est pour cela que l’année 2008 sera marquée par l’élargissement du réseau des guichets sur le territoire national. Pas moins d’une dizaine de nouvelles structures seront créées.  Les nouveaux bureaux seront installés respectivement à la Manouba (dans l’espace du Magasin Général de Den Den), à Bizerte (Monoprix de Menzel Bourguiba), à la gare de la SNCFT de Jendouba, deux à Sousse (à Promogros de Kalâa Sghira et au Port El Kantaoui), trois à Médenine (espace Sahara Confort, à Djerba Midoun et au Souk de Ben Guerdane), et enfin un à Kebili et un autre à Gafsa. 


Rappelons que c’était en juin 2005, en fait, que le concept de l’administration rapide a été instauré à travers la mise à la disposition des citoyens de deux guichets dans la ville de Tunis. Le premier guichet installé au niveau de l’espace commercial du centre ville (Le Palmarium) à Tunis et le second aménagé à l’intérieur du supermarché Carrefour.


Il faut dire, par ailleurs, que la municipalité a fait le bon choix en installant ces services dans les espaces les plus fréquentés. Car plus de deux années après son démarrage, l’expérience a permis de mieux rapprocher les administratifs des citoyens, mais aussi de résoudre, tant bien que mal, le problème de l’encombrement dans les bureaux des municipalités. Surtout que ces guichets permettent, chaque jour, à plusieurs centaines de personnes de régler leurs formalités administratives urgentes de légalisation de signature, d’extrait d’actes de naissance ou de la certification des copies conformes. D’ailleurs, la ruée  des citoyens vers ces guichets d’administration rapide était telle que ces espaces se sont trouvés aujourd’hui confrontés aux mêmes problèmes d’encombrement et des files d’attente.


Face à ce problème, il était nécessaire d’élargir davantage le réseau de ces services rapides. Et c’était au niveau du centre ville de Tunis qu’en mars 2007, on avait décidé que la première structure installée au Palmarium soit épaulée par une deuxième administration rapide qui a été placée à la gare principale de la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT). Depuis, des municipalités du Grand Tunis et dans trois autres gouvernorats du pays ont adopté le même concept.  A côté de Tunis, de l’Ariana et de Ben Arous, au niveau de la Capitale, l’administration rapide a essaimé aujourd’hui aussi à Bizerte, à Sousse et à Kairouan. Durant 2007, c’était au tour de Médenine, de Gabès, de Kébili et de Mahdia d’installer des services d’administration rapide. 


 


H. GHEDIRI  




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com