Quarts de finale : Opposition de styles





Les quarts de finale de la CAN 2008, proposent trois matches assez équilibrés, le choc Ghana-Nigeria et les oppositions de style Egypte-Angola et Tunisie-Cameroun, et une grosse cote, la Guinée contre la redoutable Côte d'Ivoire.


 


Mais tout le monde semble attendre une finale entre les deux grands favoris de la compétition et les deux plus beaux effectifs du lot: le Ghana, pays hôte, et la Côte d'Ivoire.


Sur le chemin de la finale du 10 février, les Black Stars gardent les faveurs des pronostics contre les Super Eagles, pour le premier quart, aujourd’hui à Accra. Après deux matches un peu hésitants, le Ghana a brillé contre le Maroc (2-0) et semble prêt pour les matches couperets du tour final.


Le jeu du Nigeria, lui, n'a guère convaincu. Mais attention, les Nigérians ont failli passer à la trappe dès le premier tour et vont maintenant jouer avec l'esprit libéré des miraculés.


Et toute la pression pèse sur les épaules des Ghanéens, comme le rappellent à plaisir les Super Eagles.


 


La Guinée à 100 contre 1


La Côte d'Ivoire aura ensuite plus que la faveur des pronostics, forte du soutien d'un nombreux public orange venu de la frontière, sise à 175 km de Sekondi. Personne, à part les Guinéens, dans la position confortable du cheval à 100 contre 1, n'imagine le Syli national sans Pascal Feindouno (suspendu) battre les Eléphants avec Didier Drogba sur le chemin de la grande forme. La petite équipe joue sans son meilleur joueur, la grosse a retrouvé le sien. Mais le football a déjà réservé de plus étonnantes surprises...


Les deux quarts de lundi se ressemblent beaucoup. Ils opposent chacun deux équipes du nord très techniques et sûres de leur collectif, le tenant du titre égyptien et son prédécesseur tunisien, à deux sélections d'Afrique Noire puissantes physiquement, le Cameroun et l'Angola.


Le pronostic paraît difficile. L'Egypte est sans doute plus mûre que l'Angola et compte plus de grands joueurs, mais les Palancas Negras, qui découvrent ce niveau (premier quart de finale de CAN), ont avec eux les fées penchées sur le berceau d'une équipe d'avenir, emmenée par son duo d'attaque Flavio Amado-Manucho (4 buts à eux deux) vers la Coupe d'Afrique 2010 organisée chez elle.


Enfin, la Tunisie semble un peu plus solide que le Cameroun. Les Lions Indomptables brillent surtout par Samuel Eto'o, qui a déjà marqué 5 fois et  battu le record de buts en Coupes d'Afrique (16 désormais), mais leur défense vieillissante avait explosé contre une équipe vive comme l'Egypte (2-4).


Les Aigles de Carthage possèdent les mêmes qualités que les Pharaons, mais les Camerounais restent de formidables compétiteurs.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com