Vient de paraître : «Le fil(s) de l’Araignée», de Youssef Rzouga





Avec près d’une douzaine de recueils de poésie, le grand poète tunisien Youssef Rzouga n’est toujours pas au crépuscule de son génie créatif… Pour sa dernière œuvre «Le fil(s) de l’araignée», il se propose même d’édifier un pont entre l’Orient et l’Occident par le seul visage de son matériau de prédilection, la poésie. Il es alors innovant, entreprenant, conciliant…et serait même, selon certains connaissances, l’instigateur d’un nouveau courant poétique. Comment a-t-il pu y parvenir ? Comment donner forme à cette séduisante idée sans risquer, même si tel n’est pas l’objectif, de verser dans une œuvre de déconstruction avec toutes les acrobaties langagières que cela suppose ? Pour Chantal Morcrette, poète française qui a préfacé l’ouvrage, l’entreprise est on ne peut plus claire. (Le fil(s) de l’araignée», 95 pages, édition SOTEP)


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com