Les jeunes et l’infidélité : Difficile à digérer…





Il semble que nombre de jeunes ont un cœur… d’artichaut ! Ils manquent de sérieux dans leurs rapports affectifs. Ils n’ont aucun problème à multiplier les conquêtes et à collectionner les petites amies. Or, il est toujours difficile de pardonner l’infidélité et la trahison. Les jeunes justement sont-ils fidèles? Tolèrent-ils l’infidélité ?


 


Tunis-Le Quotidien


Généralement, les relations affectives sont essentiellement basées sur les sentiments amoureux. Et l’amour, le vrai, n’est réservé qu’à deux personnes uniquement. Les amours les plus célèbres de l’histoire ne citent que l’amour d’un seul homme pour une seule femme et vice-versa. Or, évolution des mœurs oblige, les relations mixtes font que filles et garçons se fréquentent souvent. Résultat : la multiplicité des relations amoureuses devient monnaie courante ! Certaines filles pensent que les trahisons relèvent de la nature même de la gent masculine qui, selon elles, est prédisposée à l’infidélité. Elles ne peuvent pas accepter d’avoir des rivales et de pardonner la trahison, surtout si elles ont aimé avec dévouement et sincérité. Les jeunes hommes adoreraient, semble-t-il, étaler leur «caparaçon» de macho. Le fait de collectionner le plus grand nombre de copines possible serait la première preuve qui met en avant leur…virilité, surtout aux yeux des «potes». Cette tendance volage reflète un malaise psychique, des résidus machistes et une nature maladivement égoïste et infidèle. Quant aux garçons, nombre d’entre eux justifient leur attitude frivole par une envie incontrôlable qu’ils sont incapables de rassasier avec une seule fille. D’autres expliquent cette inconstance dans leurs relations par l’amour du risque, du défi, du challenge et de l’aventure. Et entre les uns et les autres, certains jeunes hommes pensent qu’il vaut mieux avoir plus d’une fille pour assurer leurs arrières, mais ils condamnent également les filles d’aujourd’hui qui sont devenues tellement à la portée qu’ils ne peuvent pas résister à la tentation. Bizarrement, ces garçons sont unanimes quant au fait que le cœur est incapable d’aimer plus d’une personne. Ils disent aussi que l’infidélité est loin d’être l’apanage des «mecs». Selon eux, les filles sont aussi capables de tromper. Toutefois, si un garçon se permet de mener une double vie affective, il ne pourra jamais admettre l’idée d’être leurré par une fille.  Témoignages.


 


Bilel, 23 ans, étudiant, reconnaît qu’il a été trompé. Le jeune homme a pourtant été fidèle à l’élue de son cœur. «A priori, l’idée de trahir ne doit jamais effleurer l’esprit de deux personnes qui se sont choisies délibérément et qui ne sont liées par aucun lien officiel. Je pense que deux personnes mariées peuvent céder à la tentation parce que le mariage n’a peut-être pas été un mariage d’amour. Peut-être aussi que la routine et la monotonie de la vie quotidienne a terni leurs sentiments et la flamme de leurs sentiments. Mais si l’on est juste de petits amis et qu’on s’aime, je pense qu’il n’y a aucune raison valable qui puisse justifier l’infidélité. D’ailleurs, si l’un s’avise de tromper l’autre, c’est qu’il ne l’aime pas vraiment. Pourquoi sommes-nous vraiment blessés et lésés lorsqu’on est trompé, c’est justement parce qu’on aime notre partenaire et que sa trahison est une preuve qu’il ne nous aime pas ou du moins pas assez. Toutefois, il est probable que quelqu’un trahisse tout en aimant son partenaire initial, mais il doit toujours y avoir une raison. Donc je pense que la première chose à faire lorsqu’on a été trahi, c’est de se remettre en question et d’essayer de comprendre pourquoi on a été trompé. Moi, j’ai aimé une fille et elle ne m’a pas été fidèle. Certes, j’ai beaucoup souffert au début et je crois d’ailleurs que je n’ai jamais été aussi ébranlé de toute ma vie. Mais la première chose qui me rongeait c’était de comprendre pourquoi elle avait fait ça ! Il fallait absolument que je comprenne, que je trouve une raison et que ce mal en moi guérisse. A vrai dire, il n’y avait aucune autre raison si ce n’est le fait que je l’aimais tellement qu’elle s’est permis de commettre des erreurs. L’amour, bien que ce soit le sentiment le plus noble, peut affaiblir la personne. On aime tellement fort l’autre qu’on lui tolère ses petites bêtises et qu’on cherche toujours à lui faire plaisir. Toutefois, je ne tiens pas rancune, et je peux tolérer une infidélité si jamais la personne n’est pas allée très loin et que je suis certain qu’elle partage les mêmes sentiments que moi, s’il y a une raison qui justifie son acte et si, surtout, elle s’est rendu compte de la gravité de son erreur», dit-il.


 


Kaïs, 21 ans, avoue avoir succombé à la tentation et trompé la fille qui l’aimait. «J’ai trompé une fille une fois. Pourquoi ? Je pense que nul ne pense trahir s’il est vraiment amoureux et vraiment comblé avec sa partenaire. A vrai dire, cette fille que j’ai trompée n’était pas sur la même longueur d’onde que moi. Il lui manquait quelque chose qui m’a poussé justement à céder lorsqu’une autre m’a sollicité. Quand un jeune homme sort avec une fille, il cherche essentiellement l’affection et l’amour. S’il ne les trouve pas, il est à mon sens légitime qu’il cherche ailleurs. Je reconnais toutefois qu’il serait plus honnête de rompre avec la première si elle ne nous plaît pas, mais l’égoïsme masculin fait qu’on « meuble » notre vie affective et si, en cours de route, une autre occasion se présente, on ne la rate pas ! Et c’est ce qui colle aux mecs la réputation d’être infidèles. Mais, il ne faut pas croire que l’infidélité est l’apanage des garçons. J’ai été trompé à mon tour ! La fille en question a justifié son acte par du blablabla du genre que je ne lui accordais pas assez d’intérêt et que j’étais très difficile à comprendre etc., etc.! Je n’ai pas pu lui pardonner. Lorsque j’ai découvert le pot aux roses, elle a essayé de se justifier. C’était peine perdue, je ne peux pas oublier une trahison et puis surtout je suis incapable de tourner la page», dit-il.


 


Aymen, 21 ans, a été trahi par une fille. Le jeune homme ne s’en remet toujours pas tellement il en a souffert. «D’abord, je dois dire que l’étiquette de macho et d’infidèle qu’on colle à tort et à travers à tous les hommes est totalement injuste. Plusieurs hommes sont vraiment fidèles et plusieurs filles ne le sont pas. Je crois que la fidélité dépend de la nature de chacun, de ses convictions personnelles et aussi de la nature des sentiments qu’il éprouve pour l’autre. Je crois que ce qui pousse les uns à tromper les autres, c’est la tendance opportuniste et matérialiste poussée à son extrême. J’ai aimé une fille et je pense avoir été vraiment à la hauteur avec elle. J’ai tout fait pour gagner sa fidélité et la combler. Or, elle n’a pas hésité à me tromper ! D’ailleurs, je ne lui ai pas demandé des explications. Lorsque je me suis rendu compte, j’ai rompu sur le champ et j’ai tourné la page. Cela n’a pas été facile pour moi ! C’est vraiment dur de se sentir trahi, mais je me suis trituré les méninges pour essayer de comprendre pourquoi elle m’a fait ça sans trouver une raison valable. Ce n’était pas de ma faute. Elle est l’unique responsable parce qu’elle a préféré un mec qui a déjà de l’argent, une voiture, etc. Elle n’était pas disposée à patienter», dit-il.


 


Amira, 19 ans, est persuadée que la nature de la gent masculine leur donne une prédisposition naturelle à multiplier les conquêtes. «Il est vraiment rare qu’une fille trompe son partenaire quand celui-ci l’aime sincèrement. Moi, je ne peux pas pardonner l’infidélité, je conçois cela comme un crime impardonnable. Si j’aime vraiment mon partenaire, que je lui suis fidèle et dévouée et que j’essaye de le rendre heureux, il n’aura aucune excuse pour me tromper !! Si je ne le satisfais pas, il n’a qu’à rompre. Mais il n’a aucunement le droit de me trahir. Toutefois, il faut dire que certaines filles n’ont pas de retenue! Elles sont trop provocantes et aguichent les garçons. Et comme ces derniers manquent de discernement et de jugeote, ils n’écoutent qu’une seule voix: celle des instincts et cèdent facilement devant une fille assez charmante. Ils tombent donc dans l’erreur. Mais s’ils sont aussi gourmands et aussi irresponsables, ils doivent assumer les conséquences de leurs actes. Ils ne doivent pas se plaindre qu’on ne leur donne pas une seconde chance ou si on les plaque parce qu’ils le méritent», dit-elle.


 


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com