Privilégier le dialogue et la concorde





Le ton est subitement monté entre les protagonistes de la scène politique libanaise. Le langage est devenu, par moments cru et traduit malheureusement une volonté manifeste de certains intervenants de mener le Liban vers l'inconnu. Walid Joumblat, le leader des Druzes, a carrément agité le spectre de la guerre civile en déclarant qu'il n'y a pas de problème pour les armes "Si vous pensez que nous resterons les bras croisés, c'est pure imagination. Vous voulez l'anarchie ?Allons-y. Vous voulez la guerre ? Allons-y. Il n'y a pas de problème pour les armes". a-t-il dit. La menace est on ne peut plus claire et laisse présager le pire.


La riposte de ses adversaires ne se fit pas attendre. En revanche le ton employé par le Hezbollah était plus modéré. Il appelait à la concorde mais insinuait sa disposition à la confrontation. Désormais, le Liban est placé dans l'œil du cyclone. Il est évident que les antagonistes locaux sont plus que jamais décidés à entreprendre une fuite en avant dans l'espoir de régler les problèmes en instance autrement que par le dialogue. Ils ignorent ou feignent d'ignorer qu'ils ne tiennent plus en main toutes les cartes du jeu. Indubitablement l'avenir du Liban est décidé ailleurs, à des milliers de kilomètres de Beyrouth. Les adeptes de la théorie de "l'anarchie créatrice" battent déjà les tambours de la guerre et œuvrent pour mener le Liban et les Libanais vers la confrontation. Les forces obscures ont fait preuve d'une imagination fertile pour entraver les missions de bons offices du SG de la Ligue arabe, Amr Moussa, dont les efforts n'ont pas permis de rapprocher les points de vue ni d'aplanir les divergences.


Il appartient aux Libanais d'abord et particulièrement aux adversaires politiques de saisir la portée de leur intransigeance et de privilégier le dialogue et la concorde avant qu'il ne soit trop tard. Ils seront les seuls à payer la facture des pots cassés et à contribuer ainsi indirectement à la reconfiguration de la carte de la région.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com