«Ahna hakka» : La poule aux œufs d’or





«Ahna Hakka», l’émission de jeu, version tunisienne d’«Une famille en or» a déjà investi  nos foyers après tant de tapage médiatique et de tintamarre sans fin… Elle est diffusée quotidiennement du lundi au vendredi sur T7.


 


C’est la poule aux œufs d’or, paraît-il, qui a donné vie cette fois-ci à une version tunisienne d’une émission européenne qui a fait son temps, «Une famille en or» ciblant des «téléspectateurs en or», de plus en plus attirés par des paquets d’argent facile sonnant et trébuchant. Le tout est concocté par Cactus Prod qui table sur la fraîcheur et le zèle de Nizar Chaari.


«Ahna hakka» renvoie littéralement au terme «Nous sommes ainsi». Eh bien non ! Il ne faut pas se leurrer. Car nous ne sommes pas aussi vides d’esprit, comme le reflètent les questions du jeu. Ces dernières sont censées s’atteler au mode de vie et aux manières de penser du Tunisien. Mais, en fait, elles n’en sont qu’un miroir déformant. Dans ce programme, on prend plaisir à se demander ce que peut penser le Tunisien en regardant passer une fille attirante. Les candidats ne se font pas prier pour donner les réponses les plus audacieuses, les plus insensées. L’animateur continue sur cette lancée, en posant les questions les plus saugrenues qui soient, rabaissant au degré zéro la qualité des émissions de variétés qui, depuis longtemps, ont affiché un terrible nivellement par le bas. On prend un malin plaisir ainsi à poser des questions du genre «que fait le Tunisien en regardant la télé ?». Les candidats ne lésinent pas ainsi à se triturer les méninges pour donner des réponses du genre : «je mange des glibettes», ou «je bois» ou encore «je sirote du thé ou du café» !. Mais qu’en a donc à cirer le Tunisien ? Cela nous fait reculer des siècles en arrière avec ce laxisme, cette nonchalance et cette indifférence !


 


Le tour du monde en trente et deux ans


L’émission a fait pourtant le tour du monde en trente deux ans en commençant par les Etats-Unis. Au tout début, le programme était titré «Family Feud» sur ABC en 1976 pour faire le tour des chaînes les plus prestigieuses telles que CBS et NBC .


En 1979, l’émission débarque en Grande-Bretagne sous le titre «Family Fortunes» sur ITV. En 1990, elle est animée par Patrick Roy sur TF1. Dans sa version française «Une famille en or», le programme a fidélisé bon nombre de téléspectateurs et a vu l’alternance de plusieurs animateurs . En 2006, elle revient sur les écrans français lors du Marathon des jeux télévisés organisé par Nagui et Pascal Sellem sur France 2 . Elle a subi quelques changements et, depuis, le programme existe à l’étranger sous différentes couvertures. Mais toujours est-il, ces mêmes chaînes de TV ont développé en parallèle des concepts d’émissions plus consistants entre variétés mal ou bien troussées ou purement culturelles. Le téléspectateur trouve ainsi son compte et fait son choix parmi le bon et le moins bon. Qu’en est-il alors pour le Tunisien ? Thème de réflexion…


 

 Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com