«Journées des littératures policières» : Panique, noir sur blanc…





Ceux qui aiment les ambiances mystérieuses et ambiguës, les frissons de peur et de panique et surtout ces super détectives qui font tout pour résoudre les énigmes, sont invités à la Médiathèque de l’Ariana. Plusieurs secrets seront dévoilés à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 29 de ce mois, lors des «Journées des littératures policières», organisées en collaboration avec la délégation Wallonie – Bruxelles.


Ils sont ici et là exposés ou plutôt délaissés sur de vieilles tables ou par terre au bonheur de ceux qui savent vraiment apprécier ce genre littéraire. Le roman policier, le film policier, les chroniques judiciaires, la BD policière, la nouvelle policière… des genres qui se sont croisés pour donner le jour aux films d’action. Conscients de l’importance de cette spécialité littéraire et pour remettre au goût du jour ce genre d’écriture très particulier, des spécialistes belges de polar et ses dérivés et des cinéastes, journalistes, bédéistes, écrivains seront au rendez-vous à partir d’aujourd’hui, à la Médiathèque de l’Ariana pour débattre de ce sujet très épineux et de cette spécialité littéraire qui suscite d’autres outils et armes. L’événement sera sans doute grandiose et il drainera certainement les férus des aventures et des enquêtes policières entre le 15 et 29 de ce mois. «Filatures et phylactères», une exposition signée par le Commissariat général aux relations internationales de la Communauté Wallonie – Bruxelles avec la collaboration du Centre Belge de la Bande Dessinée donnera ce soir, à 18h00, le coup d’envoi de ces «Journées des littératures policières» et qui offrira au grand public l’occasion de découvrir plus de 100 planches de BD accompagnées de romans, affiches et projections. Cette manifestation sera marquée par une table ronde intitulée «Questions de polar», prévue pour demain à partir de 10h00 et en présence des spécialistes belges et tunisiens, un hommage rendu à Kamel Ghattas, auteur tunisien de romans policiers, des projections de films policiers… et des ateliers de lecture, d’écriture et d’animation autour des littératures policières. Parallèlement à ces journées, un concours d’écriture de nouvelles policières en langue française et en langue arabe sera lancé par la Médiathèque de l’Ariana.


Ce concours est ouvert aux élèves des établissements secondaires, parmi ceux et celles qui ont des histoires à raconter, dans le style roman noir. Pour prendre part à cette fête de polar et participer à ce concours, nos lycéens sont invités à envoyer des nouvelles qui ne devront pas excéder six pages (A4) imprimées. Les textes devront être adressés à la Médiathèque Ariana au plus tard le 30 avril 2008, date de clôture du concours, à l’adresse suivante : 23 Avenue de l’Indépendance, 2080 Ariana. Les résultats du concours seront donnés avant le 31 mai 2008 par un comité de lecture, lors de la remise des prix et la lecture des nouvelles récompensées.


Pour avoir plus de détails sur ces journées et le programme entier, n’hésitez pas à appeler le numéro suivant : 71.709.699, de 8h00 à 14h00.


 

Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com