Un détail étrange dans la maîtrise de l’énergie !





Voici des mois que les travaux du métro léger d’El Mourouj se poursuivent… et se ressemblent ! On y va à la petite semaine, tranquille, serein… comme si nous avions tout notre temps, comme si le temps n’avait pas d’importance. Pendant ce temps, les Mouroujois prennent leur mal en patience, occupés à pratiquer le parcours du combattant entre les autobus et les taxis ; tous deux rares, dominés par la demande.


C’est étrange car notre politique nationale dit le contraire et atteste que le temps compte plus que tout au monde, particulièrement depuis les décisions du fameux Conseil ministériel du 15 janvier dernier où le gouvernement affichait sa conviction que l’une des grandes priorités de la maîtrise d’énergie est de promouvoir le transport public collectif (à commencer par le ferroviaire).


Peut-être est-il temps de se rappeler courageusement que l’un des pays voisins a pris le taureau par les cornes sans états d’âme et a embauché des dizaines de milliers de Chinois pour ses grands travaux d’infrastructure qui sont demandés en urgence alors que son taux de chômage est bien au-dessus du notre.


 


Manoubi AKROUT

manoubi.akrout@planet.tn


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com