Basket Play off (4ème J.) : E.Z.S., dos au mur





Suite et fin de cette quatrième ronde, ce soir, après le déroulement, hier, de la rencontre ESS - CA. S’agissant d’une lutte sans merci pour l’accession au super play off, un Monsieur de La Palice affirmerait volontiers que l’objectif impérieux de chaque équipe sera le gain de la partie.


 


C’est ainsi qu’à Monastir, l’USM, après deux défaites assez frustrantes, surtout la première face au SN, n’aura plus de droit à l’erreur, surtout à domicile. Pour ce faire, les Bleus sont appelés à rester concentrés sur leur sujet jusqu’à la fin et à faire preuve de davantage d’application dans les moments cruciaux du match. Pourtant, leur coach n’a eu de cesse de leur rappeler, notamment dans les money times, l’attitude la meilleure à adopter, mais le défaut de cristallisation des consignes leur a été à chaque fois préjudiciable. Face à EZS, une équipe encore plus dos au mur, en bonne lanterne rouge qu’elle est, aucune seconde de relâchement n’est autorisée. En effet, pour les Zahrois, une nouvelle défaite serait pratiquement synonyme d’exclusion définitive de la course au carré d’as. A l’évidence, l’absence de Mehdi Ben Mahmoud (opéré une deuxième fois de sa blessure aux ligaments croisés et à qui nous souhaitons bon rétablissement), n’a pu être comblée. L’excellente forme de Ben Zekri et le métier de Njah demeurent encore insuffisants.


Heureusement que l’Américain, John Darrell, a montré quelques signes encourageants, samedi dernier à Nabeul. Il doit monter encore en puissance pour apporter à l’équipe le boni escompté. Pour tout dire, le match s’annonce très ouvert et... malheur au vaincu. Ce sera pratiquement le même son de cloche à Kairouan, particulièrement pour les locaux. En effet, la Chabiba, avant-dernière au classement, est acculée à l’emporter. Hormis leur prestation en demi-teinte, lors de la journée inaugurale, les Aghlabides ont exhibé des atouts fort persuasifs au Gorjani et même à Sousse, malgré la défaite. Pour peu qu’ils fassent preuve de constance dans le rendement, ils pourront ébranler la sérénité des Potiers. Ces derniers, en hausse perceptible, après leur faux pas initial, ont semblé recouvrer ce basket athlétique et sans fioritures qui a toujours fait leur force. A eux de s’en prévaloir encore une fois, s’ils espèrent sortir indemnes du chaudron de la salle de Kairouan.


 


Wahid Smaoui


___________


 


Rendez-vous


 


Salle Monastir


18h30 : USM - EZS


Salle Kairouan


18h30 : JSK – SN


________________________________


 


Nationale A - Dames (11ème J.)


Les prétentions se précisent


 


Ils sont désormais deux à avoir assuré définitivement leur passage au play off, le leader et son dauphin. D’ailleurs, les prétentions des différents protagonistes se précisent de plus en plus, dans la mesure où, aux côtés des Cap-Bonaises et des Sfaxiennes, Stadistes et Zitouniennes sont sur la bonne voie et n’ont plus qu’un petit effort à fournir pour y parvenir.


 


Les deux formations, stadiste et zitounienne, étaient par ailleurs en confrontation directe pour une explication très importante, notamment pour les Bardolaises lesquelles étaient acculées à gagner, ne serait-ce que pour dissiper le doute qui s’est installé à l’issue de la défaite essuyée une semaine plus tôt à Bizerte.


La rencontre d’un niveau tout juste moyen, les deux teams en présence ne cherchant que le résultat, n’a pas emballé l’assistance. D’autant que les Stadistes semblaient plus déterminées et plus motivées que leurs vis-à-vis. Aussi, allaient-elles prendre le match en main dès le départ.


Les Zitouniennes ont certes essayé de tenir la comparaison, sans pour autant réussir à rééditer la prestation fournie une semaine auparavant. On a pu assister ainsi à un chassé croisé avec un léger avantage pour les Bardolaises qui n’ont cédé que rarement.


Ce n’est qu’au terme du troisième quart-temps que les partenaires de Selma Neffatni ont pris un avantage conséquent, creusant irrémédiablement l’écart. Elles ont été de surcroît aidées par la méforme de leurs adversaires au sein desquelles seule Mariem Ouertani a joué sur sa valeur dominant logiquement partenaires et adversaires.


Dans les autres rencontres il y a lieu de signaler la bonne tenue du CSFB qui confirme d’une journée à l’autre ses progrès. Les Bizertines ont en effet tenu la dragée haute aux Cap-Bonaises pour ne fléchir que sur la fin de la partie.


Au même moment, le second derby tunisois est revenu aux Hilaliennes qui ont dominé leurs homologues du GST.


Enfin, le CSS est allé à Jammel prendre le meilleur sur l’association locale qui s’est séparée quarante huit heures plus tôt de son coach Khaled Saddoud. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les Jemmaliennes ont été également lâchées par leur joueuse étrangère qui s’est volatisée...


 


M.A.


____________


 


Résultats


ST - ZS        (63-53)


GST - AH      (63-73)


ESCB - CSFB (64-60)


ASFJ - CSS    (44-78)



Classement


1) ESCB                  21 pts


2) CSS                   20 pts


3) ST                     17 pts


—) ZS                    17 pts


5) ASFJ                  15 pts


—) AH                    15 pts


7 GST           13 pts


—) CSFB                 13 pts




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com