Foire de l’Artisanat : Un avant-goût du salon de la création artisanale





En attendant le Salon de la création artisanale programmé, comme à l’accoutumée, pour le mois de mars prochain, c’est l’effervescence chez les artisans tunisiens qui multiplient les actions pour faire connaître leurs nouvelles créations artisanales.


 


Ainsi, du 12 au 16 du mois de février en cours, une vingtaine d’artisans se sont donné rendez-vous à la salle des Fêtes d’«El Hadaek», sise du côté du Belvédère pour proposer au public une palette d’articles – notamment ceux à base de produits naturels - et des créations récentes inspirées, à la fois, du savoir-faire ancestral et des créations nouvelles.


En effet, après la Maison de la Culture Ibn Rachiq, puis le Centre Culturel Russe, ces artisans créateurs originaires de Tunis, Sousse, Bizerte et Sidi Bouzid ont pris la formidable initiative d’exposer, de nouveau, sur le thème : « Créations et perspectives », à la salle de Fêtes d’« Al Hadaek. » La particularité de cette exposition est que les artistes y proposent des articles d’artisanat purement authentiques. Dans cette foire, dominent des objets en verre, céramique ou en bois sur lesquels ils ont effectué différents dessins et gravures. Les modes vestimentaires tunisiennes d’antan, mais révolutionnées par des touches modernes, ont été également au rendez-vous à cette exposition. On trouve dans certains stands des pagnes pour femmes brodées au fil doré, mais aussi différents autres genres de tissus aux côtés des draps, rideaux, coussins et tapis.


D’autres artisans ont proposé des objets et des articles de décor intérieur des foyers. Cependant, la particularité de cette foire est que certains des artistes ont préféré proposer aux visiteurs des produits cosmétiques et biologiques généralement prisés par la gent féminine. Il s’agit des crèmes, des huiles de massage, des huiles d’amande, des pois chiches qui ont des effets bénéfiques sur la peau, entre autres. Mme Boulila Faouzia fait partie de ces nombreuses artisanes qui ont beaucoup travaillé sur des produits de soins à base de plantes.  Elle a proposé ainsi des huiles de massages, des produits cosmétiques, des masques à base d’argile qui sont utilisés dans le secteur de la thalassothérapie.


Parmi ces produits, on trouve également des eaux de fleurs utilisées pour les soins des maladies nerveuses, mais aussi des crèmes d’amandes pour la régénération de la peau. Des masques à base de miel, antirides, anti-tâches, mais également des lotions, des savons contre les acnés, entre autres, sont exposés dans cette caverne d’Ali Baba. Mme Abida Aziza, exposante, a de son côté, proposé des produits naturels utilisés généralement dans la thalassothérapie, notamment, dans le massage et dans les soins de la peau, des taches et brûlures naturelles. Spécialiste en fabrication de produits cosmétiques, Seima Kordoghli a exposé, elle, au niveau de son stand, des produits naturels pharmaceutiques. Des huiles utilisées contre la chute des cheveux et pour les soins du visage aux cotés de crèmes antirides, anti-hydratantes, pour les jambes lourdes ainsi que des savons d’argile au miel, des crèmes pour le corps. Initiée par Belhassen Ben Chaâbane, un artiste créateur en collaboration avec Rached Gharbachi, directeur de la salle des fêtes, cette foire a constitué, en effet, une sorte de répétition pour les artisans. Désormais, ces artisans n’attendront plus le seul salon de la création artisanale, mais auront désormais l’opportunité d’exposer dans d’autres espaces. Une initiative somme toute encourageante que de nombreux exposants ont saluée et à laquelle ils entendent s’associer.


 


Ousmane WAGUE


______________________


 


Parures féminines à Ibn Rachiq


 


Du coté de la Maison de la Culture Ibn Rachiq, ce sont quelques artisanes affiliées à l’Office National de l’Artisanat ( O.N.A.) qui se sont donné rendez-vous pour exposer des parures féminines ainsi que des objets de décor et des produits cosmétiques.  Cette foire, à laquelle prennent part aussi les artisanes de l’Association «Khalayat Nissaiyya», s’est étalée sur dix jours et n’a pris fin que mercredi 20 février. Au moins une dizaine d’artisanes y ont proposé des objets et des articles alliant authenticité et innovation. Mme Haifa Ben Chaâbane, une de ces exposantes, a proposé, elle, des plateaux, des produits cosmétiques, des masques, des sacs en cuir, entre autres. Pour sa part, Salwa Nasra, a exposé, elle, des linges de maison, des articles de montages de bijoux, des colliers ainsi que de nombreuses parures. Mais en déambulant entre les différents stands de cette foire, on se rend surtout compte de la richesse et de la variété des articles proposés. Hedia Abdelhak, une autre artisane qui a préféré se spécialiser dans un registre artisanal différent, à savoir les articles de cuisine et de la décoration, a invité les visiteurs à découvrir des articles d’artisanat inspirés de créations modernes et d’anciens objets. Des porte-bougies, des cendriers, des porte-clés, des planches décoratives, des bonbonnières, des saladiers, tels sont quelques-uns des articles qu’elle a étalés dans son stand. Quant à Hanen Gannoun, une autre exposante, elle a garni son stand de vases en bois d’olivier, des nappes, des tam-tams et autres articles généralement prisés par la gent féminine. Bref, cette foire qui s’inscrit dans le cadre du programme mensuel d’activités culturelles d’Ibn Rachiq est un avant-goût du Salon de la création artisanale du mois de mars prochain. 


 


O.W.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com