ESS : Des ambitions renouvelées





A quelques jours de la finale de la supercoupe d’Afrique qui opposera samedi l’Etoile au CSS au stade de Radès, le président du club étoilé a tenu un point de presse pour traiter d’un certain nombre de sujets dont notamment l’organisation de cette finale et la politique du club en matière de formation et de recrutement de joueurs.


 


D’emblée, M. Driss précise «jouer cette finale de la supercoupe nous était tout simplement imposé. En décembre, nous avons adressé une correspondance à la FTF pour demander à organiser ce match à Sousse sans nous soucier d’un éventuel manque à gagner des recettes du stade même si le barème fixant les quote-parts de chacune des parties lèse quelque peu notre club qui, il faut le rappeler, est le champion d’Afrique». Voici maintenant une clarification qui tranquillise un tant soit peu les supporters de l’Etoile qui, à un certain moment reprochent au comité directeur de se laisser faire ou de rechercher plutôt le lucre.


Le président du club a ensuite précisé que le quota revenant à l’Etoile est de 70% des billets mis en vente soit l’équivalent de 31.000 et de 30% au CSS, soit 17.000 billets. Tandis que la quote part de chacun des deux clubs est réparties équitablement (?!) soit 25% pour chacun.


 


«Ils seront tous là !»


Abordant le volet technique, le président de l’Etoile affirme que «tous les joueurs sont à la disposition du staff technique. Même Ogunbiyi qui s’est offert une rallonge de séjour au Nigeria et au Bénin s’atèle à se refaire une santé de footballeur, lui qui ne s’est pas reposé un an et demi durant. C’est que l’équipe peut se présenter à cette supercoupe sans aucun souci et tentera avec les mêmes convictions d’enlever ce trophée même si pour le prestige afin d’enrichir encore plus le palmarès du club». M. Driss enchaîne ensuite pour dire que «les ambitions du club sont encore plus grandes et nous visons encore plus haut pour que l’Etoile demeure au plus haut rang». Chapitre recrutement, le président de l’Etoile dira ceci «nous n’avons pas fait des folies pendant le Mercato d’hiver car nous estimons que l’effectif est riche et que la qualité de nos joueurs est certaine. Il n’y a qu’à se référer aux joueurs étrangers qui sont internationaux chez eux et au nombre d’internationaux tunisiens. De même que la nouvelle vague montante nous permet l’autosuffisance. Nous avons fait signer des contrats de «pro» à huit jeunes joueurs qui promettent certainement. De même que deux pré-contrats ont été conclus avec Tarak Ziadi et Belgacem Touniche qui seront étoilés le 1er juillet prochain».


 


Mounir EL GAÏED




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com