S.G. – C.A.





* L1 (16ème J. - Match retard) - Stade de Gabès (15h00) - Direct TV T7


 


Du côté gabésien : Bon cœur contre mauvaise fortune


 


Malgré un fond de jeu appréciable et la présence de plusieurs joueurs de talent, le S.G. n’arrive pas à décoller du bas du tableau.


 


Cette situation peu confortable a incité les Gabésiens à œuvrer en vue de renforcer leur équipe au niveau de tous les compartiments du jeu. A cet effet, on a enregistré l’arrivée du buteur Zoubeïr Essefi, du défenseur Anis Nasri et du gardien étoilé Nadim Ben Thabet.


Toutefois, les contretemps n’ont pas cessé du côté de Gabès, puisque tout récemment et plus précisément à la veille de cette rencontre, le président du club Anouar Rhouma a décidé de claquer la porte. Un coup dur pour l’équipe, vu l’apport de M. Rhouma dans la marche de son équipe.


Ce nouveau coup du «sort» peut-il influer  négativement sur la marche de l’équipe, à l’occasion de cette rencontre qui, en temps normal, aurait pu constituer un déclic pour les  protégés de Tarak Thabet, attendons donc voir leur manière d’aborder ce match.


C’est donc un match délicat que les Gabésiens s’apprêtent à négocier face à un C.A. tout auréolé par sa récente victoire en Coupe d’Afrique, face aux Sénégalais de Saloum. Ces mêmes Clubistes chercheront certainement à vaincre pour reprendre le leadership aux dépens de l’E.S.S. Tarak Thabet a donc du pain sur la planche, étant donné que sa mission s’annonce délicate mais point impossible, sachant que sur un seul match tout peut arriver et, à ce jeu, les Gabésiens possèdent de solides arguments offensifs à faire valoir. Sauront-ils le prouver tout à l’heure? Et surtout  sauront-ils tirer profit de l’accumulation de fatigue chez leur adversaire? Attendons voir même si on ne doute pas que les camarades de Bouchâala sauront faire bon cœur contre mauvaise fortune.


 


M.A.F.


_______________________


 


Du côté clubiste : Un leadership à reprendre


 


Oubliés désormais les désagréments vécus par les Clubistes au cours de leur périple africain qui les amenés à Koualak, d’où ils ont ramené une victoire qui leur permet d’aborder la seconde manche, prévue dans moins de deux semaines, en toute sérénité et en toute quiétude.


 


Certes, le safari aura été exténuant, mais le succès est venu récompenser les efforts consentis et les sacrifices de tout le groupe. D’ailleurs, beaucoup n’en ont pas cru leurs yeux en regardant le lendemain les images et se sont demandés comment la commission d’homologation des terrains de la CAF pouvait-elle avoir autorisé le déroulement de la rencontre sur une telle pelouse!


En tout état de cause, ces difficultés n’ont fait que décupler la force des joueurs et renforcer leurs convictions sur la route menant vers la gloire.


Retour à présent à la compétition nationale et ses exigences, avec cette rencontre retard face au SG. Les Clubistes sont par ailleurs tout à fait conscients qu’il s’agit d’un voyage des plus pernicieux qu’il faudrait aborder avec un minimum de concentration, de lucidité et surtout de doigté.


Dès leur retour du Sénégal, les Clubistes ont repris le travail. Certes, les titulaires qui ont disputé la confrontation de Koualak ont été ménagés par le staff technique, mais le reste du groupe a effectué une séance dans l’après-midi du lundi.


Mardi, les entraînements ont repris normalement, tout l’effectif ayant été sollicité, à l’exception toutefois de Anis Amri, encore indisponible. A quelque chose malheur est bon d’ailleurs, puisque l’excentré gauche ne pourrait être aligné au cours de ce match après avoir écopé de son troisième carton jaune face au S.T


Au terme de cette séance, le groupe allait rejoindre son lieu de retraite dans un établissement hôtelier de Gammarth. Hier, dans la matinée, Abdelhak Ben Chikha a soumis ses protégés  à une dernière séance, avant de leur permettre de souffler,  le  groupe devant rejoindre aujourd’hui même Gabès par avion.


Pour ce rendez-vous, très important pour les «Rouge et Banc» qui cherchent à reprendre le leadership, le staff technique n’aura de ce fait que l’embarras du choix, dans la mesure où tous les joueurs affichent une forme resplendissante.


Reste à savoir pour quel schéma optera le coach clubiste. Un casse-tête sûrement pour Abdelhak Ben Chikha.


 


Formation probable


Nefzi, Souissi, Gharzoul, Bachtobji, Ouertani, Yahia, Ouertani, Hmem, Poukong, Mouihbi, Ozagi.


 


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com