Lotfi Rehim : «L’U.S.M. est prête pour la suite de la saison»





Révélation de la saison passée, l'USM a connu cette année un retour sur terre. Pour Lotfi Rehim l’entraîneur monastirien, tout reste possible pour la suite de la saison en cours, où l'USM aspire à atteindre les objectifs fixés.


 


Peut-on supposer que l'USM est désormais suffisamment armé pour entamer la suite de la saison ?


Il faut reconnaître que la trêve nous a porté conseil à deux niveaux. Le Mercato hivernal nous a été favorable pour renforcer notre dispositif par des recrues de valeur comme Berrebat, Mnafeg et Loussaïef. Nous avons bien profité de cette interruption pour doter l’effectif d’un meilleur esprit d’équipe, tout en lui collant une homogénéité plus adéquate, du fait qu’il souffrait d’un manque de coordination entre les anciens joueurs d’une part, et les nouveaux engagés, alignés avec les espoirs promus seniors, d’autre part. Les tests amicaux ont fait le reste, quant à la mise en application des consignes envisagées, en vue d’en assurer l’automatisme escompté, et la complémentarité requise entre les différentes lignes.


 


Quels enseignements avez-vous retenu de la première partie de la saison ?


Il y a lieu de signaler, de prime abord, que j’ai accepté la proposition des dirigeants pour venir suppléer, en pleine période de crise, Antoine Hay. Au temps où j’ai abordé mes nouvelles fonctions, je savais que l'USM n’ira pas loin avec les accidents survenus en cours de route. Après un premier bilan de quatre victoires, et un nul face à l’EST, en cinq rencontres, nous n’avons récolté que cinq points pour les sept matches suivants. Pour chacune des quatre défaites essuyées, il y a des justifications, soit à cause d’une pelouse défavorable, soit pour des raisons climatiques comme cela s’est produit face à l’ASM, à Monastir même.


Le commun dans ces contre-performances, ce sont les blessures dont nous continuons à subir les incidences les plus désastreuses.


 


Comment allez-vous remédier à cet état de fait, surtout que ces indisponibilités persistent ?


Je me suis attelé, dès l’entame de mes fonctions, à gérer cette crise permanente en visant, toujours plus loin. Une chose est, désormais, visionnée à l’œil nu quant à ces jeunes talents que j’ai dénichés à partir de l’équipe espoirs, et qui donnent la certitude d’avoir gagné en intégration et en maturité jusqu’à s'imposer en tant qu’éléments déterminants. C’est la surprise agréable qui est réservée à notre cher public, sans oublier l’apport précieux des nouvelles recrues ciblées lors du dernier Mercato.


 


Entendez-vous, par là, que même le départ de Mzali et le fait d’avoir gaspillé trop de points, seront comblés par un retour en force ?


Les ambitions renouvelées des joueurs, et nos objectifs assignés étant désormais une réalité palpable, je suis certain que cette détermination qui anime chacun, nous conduira à la réalisation de mes plans. Rien que de se référer à la préparation que tous les joueurs ont abordée avec l’application consignée, on ne peut que se rassurer quant à la suite de la saison en cours.


 


Pour être plus clair, l'USM pourra-t-elle refaire surface pour la course au titre ?


Même si, théoriquement, cette probabilité n’est pas dans nos cordes, sans, pour autant, la négliger dans la pratique, il y aura l’épreuve de la Coupe de Tunisie, et une place parmi les 5 premiers classés qui nous permettra de disputer la Coupe arabe, ou celle de la CAF. L’essentiel demeure dans la réussite de l’entame de cette période transitoire, en vue d’honorer nos engagements vis-à-vis des sacrifices consentis par nos dirigeants, et nos supporters.


 


M. NABLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com