Filatures et phylactères : Au cœur des mystères de la B.D.





Une exposition sur la BD a lieu actuellement à la Médiathèque de l’Ariana, en marge  des Journées littéraires policières.


 


Pour l’occasion, les initiateurs de cette manifestation ont accroché plusieurs toiles sur les murs de la salle d’exposition de la Médiathèque immortalisant ainsi les moments forts de l’histoire de la Bande Dessinée et, surtout, ses grands chapitres et les thèmes saillants de la littérature policière en général.


Parmi ces toiles, on trouve notamment de célèbres titres comme «Une enquête de l’inspecteur», «Hammet», «Tort Gil Jordan», «Dormez graves gens», «Les Recherches», «Sur la Route de Selma», «Lait entier», bref quelques uns des sujets traités par les plus grands auteurs bédéistes contemporains.


Cette exposition est une sorte de rétrospective récapitulant de façon succincte les multiples facettes et les moments considérés comme une révolution dans le genre de la BD.


Initiée par le commissariat général aux relations internationales de la communauté Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec le Centre belge de la bande dessinée, l’exposition «Filatures et Philactères» invite le spectateur à entrer dans le vaste récit de la BD. Elle met aussi en exergue la richesse exceptionnelle de la création BD en Wallonie et à Bruxelles.


Les initiateurs de cette manifestation veulent, en effet, placer cette manifestation sous le signe d’un hommage aux conteurs d’histoires qui, de génération en génération, ont eu le don et l’ingénieuse perspicacité d’entraîner, pour ne pas dire, d’emballer les nouvelles générations d’adolescents dans l’énigme des contes de la BD. Les toiles ont ainsi reconstruit tous les genres du récit policier et revivifié les grands noms de la littérature policière comme les auteurs issus de la Communauté Wallonie Bruxelles. Ces derniers ont largement contribué à la popularité universelle des disciplines de la littérature policière.


Parmi ces auteurs on trouve les géants européens de la BD comme Simenon et Steeman ainsi que leurs héritiers Jean-Baptiste Baronian, Patrick Delperdange ou Nadine Monfils, Barbara Abel, Pascale Fontenau ou Thomas Guinzig. A ces noms, il faut ajouter également des animateurs dédéistes, à l’instar de André-Paul Duchâteau, Maurice Tillieux, Michael Greg et Jean Van Hamme qui comptent aussi parmi les plus grands scénaristes de la bande dessinée européenne.


Dans les œuvres exposées, un accent particulier a été mis également sur  les rôles et les personnages les plus fréquents, tels le criminel, l’enquêteur et enfin sur le triomphe de la justice.


 

Ousmane WAGUÉ


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com