Cinéma et culture russe : Des tons pour du bon temps





Choisissant de faire un pas de plus vers les férus de sa culture, le Centre russe des Sciences et de la Culture a lancé depuis jeudi dernier la semaine du cinéma et de la culture russes. Une douce balade sous un clair ciel russe qui sera clôturée après-demain !


Organisée par le Centre russe des Sciences et de la Culture à Tunis en collaboration avec le Comité Culturel National de Tunis, cette manifestation est une nouvelle tentative de la part des Russes pour étendre les ponts du dialogue entre la communauté russe en Tunisie et les Tunisiens et surtout à encadrer la nouvelle génération des Russes qui sont nés sur la terre de Carthage. D’ailleurs, et parallèlement aux activités culturelles habituelles qui constituent le cœur battant de la stratégie du Centre, les responsables ont songé de sortir des murs de cet espace pour rencontrer le grand public.


D’ailleurs pour donner les couleurs de cette manifestation, l’artiste russe Makhatsh Magomedov a offert au grand public une impressionnante vadrouille dans les coins et les recoins d’une Tunisie qui l’a charmé jusqu’au bout du pinceau. Installé depuis quelques temps dans nos murs, le peintre n’a pas pu cacher son admiration pour Sidi Bou Said et ses ruelles, ces bonnes gens qu’il a croisées dans ses déplacements à l’intérieur du pays… Impressionné par ces couleurs et cette lumière typiquement tunisiennes, M. Magomedov a laissé la liberté à son imagination et son pinceau pour reproduire des images qui habitent son esprit. Cette ode d’amour à notre terre s’est conjuguée avec une deuxième belle note purement russe présentée dans le cadre d’une exposition de photos intitulée «Russie : le peuple et la culture». Une exposition de photos qui offre aux visiteurs des flashes sur le vécu de cette terre lointaine et sur quelques lieux de mémoire à Moscou. Toujours avec ces histoires et ces images qui rappellent la Russie, la direction du Centre russe des Sciences et de la Culture a organisé lors de la soirée d’ouverture un joli spectacle de danse classique que les mignonnes danseuses de l’école de danse classique russe ont donné avec grâce sur la scène de Ibn Rachiq. Ceux qui ont raté cette ouverture esquissée sur un pas de deux n’ont qu’à attendre la soirée de fin d’année, donnée généralement au Théâtre de la ville de Tunis, en juin. Au-delà de l’ouverture et de ces deux expositions, quelques échantillons d’objets de l’artisanat russe entre boîtes émaillées, quelques ustensiles de la cuisine traditionnelle et les célèbres matriochkas, poupées russes, sont exposés au centre du hall de la MC Ibn Rachiq pour le bonheur de ceux qui ont choisi de découvrir les films projetés lors de cette semaine. Pour ce soir, les cinéphiles sont invités, à découvrir comme d’habitude à 18h30, «Main en diamants», film comique réalisé en 1968. Pour la clôture prévue pour demain soir, les passionnés du cinéma sont invités à «L’été froid de 1953», film réalisé en 1987. 


 


Imen ABDERAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com