Une chaîne humaine monstre contre le bouclage : Quand Gaza pousse un cri de détresse





* Le Hamas : «Il y aura un ouragan qui inondera la région»


 


Le Quotidien-Agences


Des milliers de Palestiniens ont formé hier une chaîne humaine à Gaza pour protester contre le blocus imposé par Israël, dont les forces de sécurité se tenaient prêtes pour faire face à tout débordement à la frontière.


Sous une légère pluie, les manifestants, pour la plupart des écoliers, se sont alignés sur l'axe Salahedine qui traverse la Bande de Gaza de Rafah au sud jusqu'à Beit Hanoun au nord sur près de 40 kilomètres.


En fin de matinée, un groupe rassemblé à Beit Hanoun, avec des cadres du mouvement islamiste Hamas en première ligne, a marché vers Erez, principal point de passage entre la Bande de Gaza et Israël tandis que des appareils israéliens survolaient le secteur.


"Le siège de Gaza ne fera que nous renforcer", "le monde a condamné Gaza à


mort", ou "Sauvez Gaza", pouvait-on lire sur des pancartes.


Alors que les manifestants se dispersaient, un groupe d'enfants a mis le feu à un pneu à des dizaines de mètres de la position militaire israélienne d'Erez et lancé des pierres. Les soldats ont tiré en l'air.


La manifestation a été organisée par le Comité populaire contre le siège de Gaza (PCAS), dirigé par le député Jamal Al-Khoudari proche du Hamas qui contrôle la Bande de Gaza depuis juin.


L'armée et la police israéliennes se tenaient prêtes pour faire face à tout débordement à la frontière, laissant entendre qu'elles n'hésiteraient pas à tirer des balles réelles en dernier recours.


"Il s'agit d'une activité pacifiste et civilisée qui permet aux gens d'exprimer leur rejet du siège et de la punition collective", a déclaré Khoudari à la presse.


"Nous poussons un cri d'alarme pour que le monde réagisse", a-t-il ajouté.


"C'est un message adressé à la communauté internationale et à l'occupation israélienne et j'espère qu'ils le saisiront en levant le siège", a renchéri Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas.


Affirmant que la chaîne était la plus longue formée dans le monde, le député du Hamas Ismaïl Al-Ashqar a averti que "si le siège n'est pas levé, il y aura un ouragan qui inondera toute la région".


Par ailleurs, quatre  activistes, dont trois membres de la branche militaire du mouvement islamiste Hamas, ont été tués par l'armée israélienne dans la Bande de Gaza.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com