Tuant un général et deux policiers : Un handicapé en chaise roulante se fait exploser à Samarra





Le Quotidien-Agences


Un handicapé en fauteuil roulant s'est fait exploser hier dans les locaux de la police de Samarra, au nord de Bagdad, tuant un général et deux policiers, selon un bilan fourni par des responsables des services de sécurité.


Selon ces sources, le kamikaze a prétendu vouloir rencontrer le général AbdelJabbar Saleh Rabia pour lui remettre des documents officiels, après avoir effectué plusieurs visites au poste de police.


Le général, adjoint du chef des opérations commandos de la police de Samarra (125 km au nord de Bagdad) est descendu "du deuxième étage de l'immeuble pour rencontrer le handicapé car celui-ci ne pouvait pas monter les escaliers. Quand il s'est approché, le kamikaze en fauteuil roulant s'est fait exploser et a tué le général Rabia", a indiqué un responsable des forces de sécurité à Samarra.


Deux autres policiers ont été tués dans l'attentat, selon ces sources.


Une autre source au sein des services de sécurité à Bagdad a souligné que "selon les interrogatoires des gardes du poste de police, l'homme était venu plusieurs fois pour rencontrer le général".


La veille, deux militaires américains ont été tués dans deux incidents séparés à Bagdad, a annoncé l'armée américaine.


Le premier a été tué "quand un engin artisanal a explosé au passage de son véhicule de patrouille" dans le nord de la capitale, selon un communiqué. Le second a été victime de "tirs d'armes légères pendant des opérations de combat" dans le sud de la ville, a ajouté l'armée.


Enfin, les Etats-Unis ont accusé hier les extrémistes d'Al-Qaïda d'avoir commis un attentat la veille contre des pèlerins chiites en Irak, qui a fait 43 morts selon un nouveau bilan hospitalier.


Quarante-trois pèlerins en route pour la ville sainte chiite de Kerbala, au sud de Bagdad, ont été tués dimanche par un kamikaze qui s'était infiltré dans une halte où des centaines de personnes se restauraient, selon un nouveau bilan fourni hier de source hospitalière.


Soixante-sept personnes ont également été blessées dans cette attaque, qui s'est produite à Iskandiriyah, à une soixantaine de kilomètres de la capitale, a précisé cette source.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com