En marge de O.B.-U.S.M. (2-1) : La hargne a eu raison de l’ambition





En recevant l’USM à Béja, l’équipe locale savait bien que cette rencontre constituait une balise importante sur le chemin  du maintien.


Une défaite aurait fait beaucoup de dégâts au sein de l’OB, des dégâts psychologiques surtout.


 


L’USM, confiant quant au reste du parcours et ayant beaucoup de solutions de rechanges sur le banc, le coach usémiste est des plus sereins.


«Je savais que la pression pesait lourd sur les jambes des Béjaois ces derniers temps, j'en ai profité pour attaquer dès le coup d’envoi et ne pas laisser à l’adversaire le temps de s’organiser»... explique Lotfi Rhim, le coach usémiste à la fin de la rencontre perdu 2-1 face à l’OB au Kémiti.


Les Béjaois étaient quelque peu perdus sur le terrain au début de la rencontre, mal inspirés et sans aucune ligne directrice, on invoqua dans le camp béjaois la pression et l'obligation du résultat.


«Au début de la rencontre, mes joueurs étaient crispés et stressés, une pression lourde leur pesait sur les jambes mais heureusement ils ont dépassé ces moments difficiles sans encaisser de buts et au contraire nous avons ouvert le score, c’est ce qui encouragea mes joueurs qui s'organisèrent et mirent les bouchés doubles pour remporter cette victoire», nous déclara Ouertani.


En effet à la 25ème minute Olivier, la nouvelle coqueluche béjaoise, s’infiltre dans l’axe et du pied gauche mit le cuir dans les filets de Skhiri.


«Ce but a remis mes joueurs en confiance, ils se sont «battus» pour préserver ce résultat face à un adversaire coriace qui avait beaucoup de solutions offensives.


C’est une victoire importante sur le plan psychologique qui nous permettra de travailler dans la sérénité», conclua le coach béjaois.


«Nous avons développé un grand volume de jeu et nous avons raté beaucoup d’occasions de buts. je félicite l’OB pour cette victoire...», conclua Rhim, le coach usémiste.


La victoire est importante à plus d’un titre pour l’OB.


Premièrement, elle met fin à cette  période de vaches maigres qui n’a que trop duré. En effet, les dernières victoires de l’OB font partie de l’histoire. La dernière en date remonte à un certain 3 septembre face au CSH-Lif à Béja.


En plus, les Béjaois reprennent confiance en leurs moyens et retrouvent le sourire, car ils entreprennent leur opération sauvetage dans les meilleures conditions.


 


YOUSSEF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com