Le prix du brut dépasse 102 $





Le Quotidien-Agences
Le baril de pétrole a dépassé pour la première fois 102 dollars le baril à New York et il s'est propulsé à 100,53 dollars à Londres, de nouveaux records, les cours étant poussés par de nouveaux plus bas du dollar face à l'euro et par une combinaison de craintes sur l'offre.
La veille, le "light sweet crude" s'était élevé en cours de journée jusqu'à 101,43 dollars et le Brent à 100,03 dollars, dépassant ce jour-là pour la première fois la barre symbolique des 100 dollars.
Cette nouvelle série de records accompagne une glissade historique du dollar qui est lui tombé à de nouveaux plus bas face à l'euro. La monnaie unique européenne a dépassé mardi pour la première fois le seuil de 1,50 dollar pour un euro, et atteint hier un nouveau record à 1,5088 dollar.
La dépréciation du billet vert stimule la demande de matières premières libellées en dollars, comme le baril de pétrole, en renforçant le pouvoir d'achat des investisseurs internationaux munis d'autres devises.
Les cours sont poussés également par une combinaison de tensions géopolitiques, notamment au Nigeria et dans le nord de l'Irak, une vague de froid aux Etats-Unis et des spéculations sur une baisse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui réexaminera ses niveaux de production lors de sa prochaine réunion le 5 mars à Vienne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com