Elections chez les jeunes avocats : 34 candidatures et trois listes en lice pour le comité directeur





Tunis-Le Quotidien


Trente quatre avocats ont déposé leurs candidatures au comité directeur de l'Association Tunisienne des Jeunes Avocats (ATJA) dont l’assemblée générale élective se tiendra les 7 et 8 mars prochain à Tunis.


Bien que son statut ne lui confère aucune vocation syndicale, l’ATJA fait l’objet depuis quelques années d’un grand regain d’intérêt qui rappelle les heures de gloire de cette Association fondée en 1971 par feu Me Abderrahmane El Hila. En témoigne, le nombre de candidatures présentées au comité directeur de l'Association qui a atteint trente-quatre.


Parmi les candidats figurent notamment six membres du comité directeur sortant (Mes Mohamed Ben Smida, Mounir Ben Smida, Akram Marzouk, Haïthem khédir,  Khaled Ben Saâd, Rafik Bakkar). Seul le président sortant de l’Association Me  Lotfi Larbi, n’a pas renouvelé sa candidature.


Sur les trente-quatre candidats aux sept sièges du comité directeur, plus de la moitié ont déjà  présenté leurs candidatures au moins une fois auparavant.


 


Trois listes en lice au moins


Bien qu’il soit très prématuré de parler de listes précises, une lecture rapide des sensibilités auxquelles appartiennent les candidats laisse croire que trois listes  au moins entreront en lice pour le comité directeur.


Il s’agit en premier lieu d’une liste composée d’avocats proches du Rassemblent Constitutionnel Démocratique (RCD) qui avaient raflé la totalité des sièges lors des dernières élections organisées en mars 2006.


Une deuxième liste pourrait rassembler des candidats présentés comme proches du courant religieux dont Mes  Dhiaeddine Mourou et Abdelhamid Abdallah.


Les sensibilités de gauche devraient, quant à elles, constituer une autre liste qui pourrait regrouper notamment Mes Abdennacer Laâouini, Imed Jelassi, Monia Chaâbani, Nizar Souilhi et Mondher Eddib.


Une quatrième liste regroupant des candidats qui se disent «apolitiques» pourrait, par ailleurs, voir le jour à la veille du passage aux urnes.


Quoiqu’il en soit, les élections s’annoncent très serrées pour une Association souvent présentée comme «l’anti-chambre» du Conseil de l’Ordre national des avocats.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com