UTICA-MEDEF : Les patrons en faveur de l’Union pour la Méditerranée





Tunis – Le Quotidien


La rencontre des patrons tunisiens et français, à l’occasion de la visite en Tunisie de la présidente du patronat français «Medef», a été une occasion propice pour renforcer les relations bilatérales et surtout pour la promotion du projet de l’Union pour la Méditerranée.


Précédant la prochaine visite d’Etat en Tunisie du Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, une délégation d’hommes d’affaires français et à leur tête Mme Laurence Parisot, présidente du Medef, a effectué, mercredi 27 février 2008, une visite à Tunis au cours de laquelle elle a eu des contacts avec les responsables du gouvernement tunisien, ainsi qu’une rencontre avec les patrons tunisiens.


Cette dernière, tenue le jour même au siège de l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises (IACE) et rehaussée par la présence de S.E. M. Serge Degallaix, Ambassadeur de France à Tunis, a été une occasion propice pour renforcer le débat sur les différentes questions relatives aux relations de coopération bilatérale entre les investisseurs des deux pays, et pour évoquer aussi l’initiative du Président français concernant le projet d’Union pour la Méditerranée.


M. Hédi Djilani, président de la Centrale Patronale, a précisé à l’ouverture de la rencontre, que les opérateurs économiques tunisiens et français sont appelés à multiplier leurs efforts afin de renforcer les relations économiques entre les deux pays durant les prochaines années.


Mme Laurence Parisot a affirmé, dans ce cadre, sa motivation et sa détermination a donner un nouvel appui aux relations entre les opérateurs économiques des deux pays, confirmant son accord total à l’ouverture et à l’échange entre le Nord et Sud de la Méditerranée.


«Mon travail est d’expliquer à tous les acteurs sociopolitiques et économiques, la valeur importante de l’échange et de l’ouverture aux autres. On est appelé aujourd’hui à aller davantage aux autres et les encourager à venir vers nous», a-t-elle expliqué.


Concernant encore le développement des relations économiques tuniso-françaises, Mme Parisot a précisé qu’il faut se fixer de nouveaux objectifs et prendre conscience des nouveaux défis communs pour les deux économies, notamment l’apparition de nouveaux concurrents et de nouvelles formes de concurrence à l’échelle internationale.


 


Un projet pour renouer avec notre histoire commune


Pour la présidente du Medef, le projet de l’Union pour la Méditerranée est une initiative qui vient à temps et qu’il faut encourager d’autant qu’elle permettra de réunir les efforts de tous les acteurs des pays de la région pour accroître sa croissance et renouer avec l’histoire commune de la Méditerranée.


Et de souligner que les entrepreneurs ont un rôle crucial dans la concrétisation de ce projet, notant que leur engagement doit aller bien au-delà de la question économique pour toucher d’autres enjeux, notamment ceux sociaux et environnementaux… «Les chefs d’entreprises sont plus capables d’expliquer aux gens comment est le monde aujourd’hui et de favoriser la réalisation de ce projet important».


Dans ce cadre M. Hédi Djilani a renouvelé la détermination des entrepreneurs tunisiens à contribuer efficacement à la concrétisation de ce projet porteur pour l’ensemble des pays de la région.


M. Djilani a affirmé que l’initiative de l’Union pour la Méditerranée représente une occasion propice pour relancer concrètement l’Union Maghrébine qui a intérêt à exister réellement au sein de ce nouveau projet.


Le président de l’UTICA a ajouté que le patronat tunisien adhère à cette idée de la création d’une Union pour la Méditerranée et fera en sorte que ce projet soit bénéfique pour tout le monde.


 


Un projet à construire ensemble


Concernant les grandes lignes de ce nouveau projet, Mme Parisot a expliqué qu’il n’y a pas d’approches préconçues pour cette union qui doit être le fruit des efforts et des réflexions de tous les pays de la région méditerranéenne, pour en assurer la réussite. «On doit construire ensemble cette union, avec une approche participative à laquelle adhèrent tous les peuples de la région», a-t-elle mentionné.


M. Djilani a noté, pour sa part, que les peuples de la Méditerranée doivent réfléchir et essayer de vivre ensemble avec un facteur commun qui leur assure la croissance et la prospérité, celui d’une Union pour la Méditerranée.


 


Mohamed ZGHAL


____________________


 


Signature d’un protocole d’accord entre l’UTICA et le MEDEF


 


La visite en Tunisie de Mme Laurence Parisot a été très bénéfique en terme des relations entre le patronat tunisien et son homologue français. Cette visite a été marquée, en effet, par la signature d’un protocole d’accord visant principalement la promotion de la coopération entre les deux organisations.

Les présidents des deux patronats ont signé également certains accords dans l’objectif de multiplier les rencontres bilatérales et les actions communes, et pour faciliter les échanges d’informations entre les deux parties.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com